Identité, culture organisationnelle et surprises stratégiques : l'exemple de la CIA


Philippe SILBERZAHN

Professeur à EMLYON Business School, Chercheur associé au CRG de l’École polytechnique, Coauteur avec Milo Jones de Constructing Cassandra : reframing intelligence failure at the CIA, 1947-2001 (Stanford, 2013)

Séminaire Vie des affaires | vendredi 04 avril 2014 - 9h30 - 12h

Cuba, Iran, URSS, 11 septembre : la liste des échecs de la CIA est longue. Comment l’agence de renseignement du pays le plus puissant a-t-elle pu se laisser surprendre et commettre autant d’erreurs de jugement sur des questions aussi vitales ? Pour le comprendre, nous dit Philippe Silberzahn, il faut remonter loin en amont, alors que se détermine le choix des problèmes à traiter et que tous les éléments d’une culture organisationnelle rigide, faite de préjugés et de clôture sur soi, biaisent les raisonnements et faussent les hypothèses. À l’heure où les entreprises rêvent d’outils leur permettant de maîtriser les incertitudes de leur environnement, les échecs du renseignement américain sont porteurs d’enseignements qui pourraient leur être fort utiles.

Le compte rendu de ce séminaire a été rédigé par :

Pascal LEFEBVRE