• La RSE chez L’Oréal : une transformation qui n’a rien de cosmétique !

    Vendredi 10 juin 2022 | 9h30 - 12h00 Séminaire Vie des affaires

    Fondée sur la science, la politique RSE de L’Oréal est centrée sur des réalisations concrètes, des progrès incrémentaux et une vraie transformation de l’entreprise. Les résultats sont là, elle pointe en tête de tous les classements les plus reconnus au niveau mondial. Le Groupe profite de ce travail à la fois stratégique et de détail pour se réinventer en profondeur, en repensant ses produits, ses formules, ses packagings et ses usines, qui seront par exemple neutres en carbone dès 2025. Ce travail de titan s’étend également à tout l’écosystème L’Oréal et embarque des acteurs aussi différents que ses fournisseurs, ses consommateurs et ses clients (grande distribution, chaînes de parfumerie, pharmacies, salons de coiffure). C’est toute l’entreprise qui est partie prenante de cette transformation tout en continuant de délivrer les performances opérationnelles qu’on lui connait. Comment est-il possible d’alterner les rôles de chef d’orchestre, d’aiguillon, de facilitateur, de porteur de projet selon les cas ?

  • La finance peut-elle verdir le monde ?

    Lundi 13 juin 2022 | 17h00 - 19h00 Séminaire L'École de Paris vient chez vous

    Le monde de la finance se soucie du climat ! Malgré quelques précurseurs, c’était impensable il y a quinze ans. Les pressions des clients, des autorités réglementaires, des associations militantes, les rapports des COP ont changé les perspectives des investisseurs. Ils comprennent les possibles conséquences du changement climatique sur leurs portefeuilles – par exemple, des actifs carbonés devenus “échoués” –, voire se soucient également des impacts de leurs investissements sur le climat. Bonne nouvelle dira-t-on, mais est-ce si sûr ? Tout serait simple si on savait distinguer les activités “vertes” des activités “brunes”, et surtout qualifier les “bonnes transitions”, alors que les frontières sont parfois floues et évolutives. Dès lors, comment la réglementation et les normes peuvent-elles favoriser des transitions intelligentes ? Les acteurs qui veulent faire pression peuvent-ils le faire de manière nuancée, pour éviter d’être contre-productifs ? Si les actifs carbonés sont rachetés et opérés par d’autres acteurs moins régulés et moins soucieux du climat, cela sera-t-il vraiment bénéfique ? Une gestionnaire d’actifs, un industriel de l’énergie et un membre d’une ONG travaillant sur la finance et le climat apporteront leurs éclairages.

  • La résilience de Cécile Thévenet, femme patron

    Mardi 14 juin 2022 | 17h30 – 19h30 Séminaire Aventures industrielles

    Cécile Thévenet, fille d’industriels, ne voulait surtout pas travailler dans l’industrie, mais la vie en a décidé autrement. En 2006, elle aide son époux à créer sa société afin de produire une tente gonflable à déploiement rapide pour protéger le matériel de cardiologie des pompiers. Ils n’en vendent aucune, mais trouvent un débouché inattendu dans les travaux publics. En 2014, un fournisseur de tentes pour la santé des armées leur propose de remplacer son fabricant, mais ils découvrent vite la maltraitance que peuvent subir les fournisseurs. Changement de cap grâce à un colonel de la santé des armées pour lequel ils créent une tente novatrice dédiée aux interventions vitales près des champs de bataille. Gérante de l’entreprise, elle doit faire face à la perte du savoir technique de son mari après leur divorce. Il y aura d’autres surprises que Cécile Thévenet affrontera en rebondissant toujours. L’industrie n’est pas un long fleuve tranquille...

     

  • Les 2 Vaches : le meilleur de la start-up et du grand groupe ?

    Lundi 20 juin 2022 | 17h30 - 19h30 Séminaire Transformations numériques et entrepreneuriales

    Comment une grande multinationale comme Danone peut-elle prendre pied sur un marché, dans une filière et au sein de communautés qui ne l’attendent pas, le monde du bio ? Comment une start-up peut-elle produire différemment, avec agilité, grâce à une organisation différente, des produits différents tout en restant à la fois ultra connectée au groupe Danone et intégrée dans les communautés de producteurs et de consommateurs bio, si souvent suspicieux envers les grands groupes ? Qu’a-t-elle retenu de l’exemple d’une entreprise américaine, spécialiste du bio, rachetée par le Groupe ? L’aventure intrapreneuriale hors normes la marque Les 2 Vaches, débutée il y a plus de quinze ans, est une réussite écologique, humaine, organisationnelle, mais aussi économique. C’est également un succès de communication digitale décalée et, finalement, une histoire particulièrement subversive.

  • Journal n°155 Mai / Juin 2022

    L'engagement

Nos dernières parutions - Tout voir

Étudier en école de commerce et résoudre des problèmes d’ONG : l’improbable aventure APSOPAD


En 2012, alors qu’il est encore étudiant en école de commerce à Tanger, Ahmed Iraqi décide de s’investir dans une noble cause. Il crée alors APSOPAD, une organisation caritative et humanitaire soutenant les personnes en situation difficile, ainsi que celles à besoins spécifiques. Son enthousiasme lui permet de mobiliser rapidement d’autres étudiants. Peu de temps après sa création, APSOPAD constate que les ONG installées au Maroc éprouvent de grandes difficultés à recruter des travailleurs sociaux formés : ces formations sont rares et les étudiants qui en sortent choisissent des voies plus rémunératrices. En revoyant de fond en comble la formation et en s’adressant à d’autres publics, APSOPAD crée son propre institut, devenu un important centre de formation professionnelle dont les diplômés sont appréciés, y compris des ONG nationales ou internationales. Après avoir fait de la formation son domaine d’activité stratégique, APSOPAD se prépare désormais à ajouter un volet économique à son activité, pour diversifier ses sources de revenus et ne pas être trop dépendante des donations.

Le Groupe Lhotellier, bâtisseur de ses territoires


Le Groupe Lhotellier sort de l’ordinaire. Fondée il y a cent trois ans, cette ETI patrimoniale de 2 000 personnes développe les métiers permettant aux territoires de prendre le virage du développement durable : assainissement, infrastructures, numérique, nouvelles mobilités, nouvelles énergies, etc. Plutôt que de balayer large, elle travaille en profondeur, en Normandie et dans les Hauts-de-France. Si la famille possède 100% du capital, une gouvernance a été soigneusement élaborée pour associer aux décisions tous les échelons de l’entreprise, ainsi que les partenaires des territoires. Une pépinière permet de valoriser très tôt les talents, qu’ils soient diplômés ou non. Une université interne contribue à l’évolution nécessaire des compétences. La crise de la Covid-19 a été mise à profit pour lancer une réflexion sur la raison d’être de l’entreprise, en collaboration avec Mines Paris – PSL. Cette alliance de tradition et de modernité donne à l’ensemble un dynamisme étonnant.

Nos dernières parutions

Prochaines séances - Tout voir

La RSE chez L’Oréal : une transformation qui n’a rien de cosmétique !

Séminaire Vie des affaires


Par

La finance peut-elle verdir le monde ?

Séminaire L'École de Paris vient chez vous


Par

La résilience de Cécile Thévenet, femme patron

Séminaire Aventures industrielles


Par

Les 2 Vaches : le meilleur de la start-up et du grand groupe ?

Séminaire Transformations numériques et entrepreneuriales


Par

Accéder à l'agenda

Le journal

L'engagement

  • -

N°155 | Mai / Juin 2022

Consulter les anciens numéros

Ouvrages

Il suffisait de leur donner envie...

  • -

Par Patrick Negaret

Comment libérer les énergies dans une organisation publique hiérarchique et traditionnelle ? À travers la transformation de la CPAM des Yvelines (1200 salariés sur 15 sites) racontée de l’intérieur par celui qui l’a conduite, c’est une véritable leçon de mise en mouvement des organisations qui nous est donnée.

Soucieux que le personnel gagne en efficacité tout autant qu’en plaisir au travail, l’auteur a engagé un vaste chantier de libération des énergies avec comme ligne directrice l’autonomisation, la confiance ou encore la reconnaissance. Loin d’appliquer des dogmes managériaux, tels ceux de l’entreprise libérée, il prône une démarche de bon sens, pragmatique, partant du terrain et accordant le droit à l’erreur. Et les résultats sont là : diminution de l’absentéisme et du turnover, amélioration du service rendu aux assurés…

Ouvrages

Prise de parole

1879 orateurs sont intervenus depuis la création des séances de l'École de Paris. Voici un aperçu de nos prochains invités :

Joël TRONCHON

Directeur Développement durable Europe, L’Oréal

10 juin 2022

La RSE chez L’Oréal : une transformation qui n’a rien de cosmétique !

Luisa FLOREZ

OFI Asset Management

13 juin 2022

La finance peut-elle verdir le monde ?

Didier HOLLEAUX

Directeur général adjoint d'ENGIE

13 juin 2022

La finance peut-elle verdir le monde ?

Guillaume POTTIER

Reclaim Finance

13 juin 2022

La finance peut-elle verdir le monde ?

Cécile THÉVENET

CEO de Securotec et de Tair

14 juin 2022

La résilience de Cécile Thévenet, femme patron

Les cookies Google Analytics
Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous interesse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc