• La folle aventure du Puy du Fou

    Le Puy du Fou n’a cessé d’accroître ses ambitions et sa fréquentation croît continûment depuis son lancement, il y a 40 ans. Les spectacles, mobilisant jusqu’à 1 500 comédiens et 3 800 bénévoles, constituent des exploits en termes de conception et de gestion. Laurent Albert nous invite dans les coulisses d'un des plus grands parc à thème de France. 

    Lire la suite

    La folle aventure du Puy du Fou

  • Fabriquer du capital pour l'économie réelle

    Mercredi 22 février 2017 | 8h45 - 10h45 Séminaire Ressources technologiques et innovation

    Après différentes expériences dans le public et le privé, Thierry Giami rejoint la Caisse des Dépôts en 2008. À partir de 2012, il conçoit, structure, place et supervise les premiers fonds dédiés exclusivement aux PME et ETI cotées (les fonds NOVA), les premiers fonds de prêts à l’économie donnant accès aux financements obligataires privés (NOVO) et les premiers fonds multi-financement donnant accès simultanément ou alternativement à des fonds propres et à des titres de dette (NOVI). Ces fonds sont souscrits par plus de vingt-cinq grands investisseurs pour un montant total de 2,2 milliards d’euros. En novembre 2016, il crée l’entreprise NOVE im avec un triple objectif, conseiller les investisseurs, sociétés de gestion d’actifs et émetteurs, créer des infrastructures du marché du financement privé et lancer des structures de financement de long terme des PME-ETI qui pourraient devenir des grandes entreprises.

  • Le temps des territoires est venu

    Mercredi 01 février 2017 | 9h00 - 11h30 Séminaire Économie et sens

    Après des siècles de centralisme, durant lesquels l’État était seul en charge de l’intérêt général, la tendance s’inverse. Amorcé en 1982, le mouvement de décentralisation s’accentue sous les influences conjointes de la réduction des ressources de l’État, des menaces environnementales et du développement de l’économie sociale et solidaire. La prise de conscience que le modèle de l’individualisme consumériste touche ses limites amène également à repenser la nécessité du lien social et des solidarités de proximité. Le territoire s’inscrit alors comme une évidence, dès lors qu’il ne se réduit pas à un espace administratif clos mais s’anime par la rencontre d’intérêts individuels divers, articulés autour de projets communs. Reste à mettre en œuvre une ingénierie qui permette à ces acteurs locaux de s’approprier les innovations sociales issues de ce processus de coconstruction.

  • Journal n°125 mai/juin 2017

    L'entreprise de vos rêves

Nos dernières parutions - Tout voir

Fabriquer du capital pour l'économie réelle


Après différentes expériences dans le public et le privé, Thierry Giami rejoint la Caisse des Dépôts en 2008. À partir de 2012, il conçoit, structure, place et supervise les premiers fonds dédiés exclusivement aux PME et ETI cotées (les fonds NOVA), les premiers fonds de prêts à l’économie donnant accès aux financements obligataires privés (NOVO) et les premiers fonds multi-financement donnant accès simultanément ou alternativement à des fonds propres et à des titres de dette (NOVI). Ces fonds sont souscrits par plus de vingt-cinq grands investisseurs pour un montant total de 2,2 milliards d’euros. En novembre 2016, il crée l’entreprise NOVE im avec un triple objectif, conseiller les investisseurs, sociétés de gestion d’actifs et émetteurs, créer des infrastructures du marché du financement privé et lancer des structures de financement de long terme des PME-ETI qui pourraient devenir des grandes entreprises.

La folle aventure du Puy du Fou


Le Puy du Fou fête ses 40 ans en 2017. Second parc à thème en France par la fréquentation, il est unique à plusieurs égards. Son histoire s’est écrite en lien étroit avec son territoire, portée par une armée de bénévoles vendéens – ils sont aujourd’hui 3 800 à perpétuer le spectacle historique retraçant l’histoire de leur région. À la différence de nombreux autres parcs, le Puy du Fou a misé dès ses débuts sur des créations originales entièrement conçues par ses propres équipes, n’hésitant pas à explorer les technologies les plus avancées. Il s’est développé étape par étape, réinvestissant ses bénéfices au fil des ans dans des spectacles toujours plus surprenants. La reconnaissance internationale est au rendez-vous : après s’être vu décerner le prix du meilleur parc au monde en 2012, il a reçu en 2017 celui du meilleur spectacle au monde pour Le Dernier panache. Un succès dû à une créativité sans limites, et parfaitement raisonnable.

Les secrets de la transformation digitale des experts-comptables


Menacée par la remise en cause de son monopole à la fin des années 1990, la profession d’expert-comptable s’est organisée pour tirer profit de la révolution numérique. Elle a mené, depuis plus d’une décennie, un minutieux travail de normalisation avec les nombreux acteurs sociaux, fiscaux et bancaires. Ainsi, cette profession qui jouit de la confiance des chefs d’entreprise a-t-elle mis en place jedeclare.com, plateforme de dématérialisation qui concentre les flux de quelque deux millions d’entreprises, auprès desquelles elle joue un rôle de facilitateur, d’intégrateur et de tiers de confiance. Cette réussite de toute une filière permet à l’expert-comptable en France de conserver auprès des PME une place stratégique. Grâce à cette solidité sur les fondamentaux de la tenue de compte, l’expert-comptable peut poursuivre et développer des activités additionnelles de conseil et envisager de manière sereine la phase prochaine d’automatisation du document qu’annoncent les progrès de l’intelligence artificielle.

Le temps des territoires est venu


Après des siècles de centralisme, durant lesquels l’État était seul en charge de l’intérêt général, la tendance s’inverse. Amorcé en 1982, le mouvement de décentralisation s’accentue sous les influences conjointes de la réduction des ressources de l’État, des menaces environnementales et du développement de l’économie sociale et solidaire. La prise de conscience que le modèle de l’individualisme consumériste touche ses limites amène également à repenser la nécessité du lien social et des solidarités de proximité. Le territoire s’inscrit alors comme une évidence, dès lors qu’il ne se réduit pas à un espace administratif clos mais s’anime par la rencontre d’intérêts individuels divers, articulés autour de projets communs. Reste à mettre en œuvre une ingénierie qui permette à ces acteurs locaux de s’approprier les innovations sociales issues de ce processus de coconstruction.

Nos dernières parutions

Prochaines séances - Tout voir

Énergies renouvelables, financement durable et projets de territoires

Séminaire Économie et sens


Par

L'épave miraculeuse d'Arles

Séminaire Création


Par

  • Fabrice DENISE, Responsable du Service des publics, musée départemental Arles antique
  • Sabrina MARLIER, Archéologue, responsable de l’opération Arles-Rhône 3, musée départemental Arles antique
"Désuberiser" les taxis parisiens : la transformation de G7

Séminaire Transformations numériques


Par

Accéder à l'agenda

L'Édito

Concilier compétitivité et solidarité

  • -

Edito du 17 mars 2017

Notre débat “L'inutilité, fléau moderne” a montré qu'il fallait concilier compétitivité et solidarité. 

Compétitivité pour faire en sorte que les productions de biens et services exposées à la concurrence internationale résistent à la pression, et même se développent. Elles sont en effet pourvoyeuses d'emplois directs et indirects et créatrices de richesses économiques. 

Solidarité, car les entreprises sont loin de pouvoir employer tout le monde. Il faut donc développer les productions de biens et services enracinées localement. On en connaît déjà : artisanat, commerce, TPE, administrations, services de santé, Économie sociale et solidaire, etc. Mais elles ne suffisent pas puisqu'il reste encore beaucoup d'inactifs. Si l'on veut éviter que l'inactivité menace la paix civile, il faut donc inventer de nouvelles solidarités et des mécanismes pour rendre finançables des activités utiles mais délaissées, comme dans l'opération territoires zéro chômeurs de longue durée. 

L'École de Paris se veut un lieu où les idées et les expériences nouvelles sont repérées et débattues. Elle a déjà abondamment montré, au rebours des idées reçues, qu'on peut être compétitif sans vivre en enfer et solidaire tout en étant efficace.  

Michel Berry

Lire la suite

Ouvrages

La course à l'innovation, la saga d'Antonio Molina

  • -

Par Luc Hossepied

À l’heure où la métropole lilloise et la nouvelle région des Hauts-de-France veulent s’affirmer comme territoires créatifs et innovants, au rendez-vous du développement durable et de la Troisième Révolution Industrielle, il est un patron – jusqu’ici discret – qui dit « Chiche ! » : Antonio Molina. Avec son programme Verem, il veut faire de la métropole lilloise la capitale mondiale des matériaux complexes. Président du groupe de peinture Mäder et du pôle de compétitivité Matikem, le pôle des matériaux, de la chimie verte et de l’innovation, Antonio Molina a un parcours professionnel atypique. Nous suivons ici son parcours sans faute, ses engagements, ses valeurs ; nous découvrons un ingénieur et un financier. Trop beau ? En acceptant la présidence du pôle Matikem, Antonio Molina veut y appliquer les recettes qui lui ont réussi dans le groupe Mäder : recherche, innovation, partenariat université / entreprise. Dans une région marquée par les mutations du xxe siècle, des hommes comme Antonio Molina sont précieux. Son programme Verem articule les enjeux de l’innovation, de la compétitivité et de l’équité territoriale. Tout ce qu’il aime !

 

Ouvrages

Prise de parole

1582 orateurs sont intervenus depuis la création des séances de l'École de Paris. Voici un aperçu de nos prochains invités :

Éric SCOTTO

Président cofondateur d’Akuo Energy

28 juin 2017

Énergies renouvelables, financement durable et projets de territoires

David SIMONNET

PDG d’Axyntis

04 juillet 2017

Axyntis : bâtir un leader de la chimie fine en voyant loin

Fabrice DENISE

Responsable du Service des publics, musée départemental Arles antique

12 septembre 2017

L'épave miraculeuse d'Arles

Sabrina MARLIER

Archéologue, responsable de l’opération Arles-Rhône 3, musée départemental Arles antique

12 septembre 2017

L'épave miraculeuse d'Arles

Nicolas BANCHET

Ex-directeur général délégué de G7

18 septembre 2017

"Désuberiser" les taxis parisiens : la transformation de G7