• Journal n°157 Septembre / Octobre 2022

    Périlleuse systémique des organisations

  • Le défi de Back Market : prouver que l’économie circulaire est un modèle d’affaire soutenable

    Mercredi 5 octobre 2022 | 9h00 - 11h30 Séminaire Économie et sens

    Back Market, valorisée aujourd’hui 5,5 milliards d’euros, a réussi son pari : montrer que l’économie circulaire peut être à la fois socialement et écologiquement utile, et rentable. L’entreprise s’est définie d’emblée comme une plateforme de e-commerce de matériel électronique reconditionné, qui obtiendrait la confiance des acheteurs en jouant la qualité. Elle sélectionne ses entreprises de reconditionnement, les suit de près et les aide à progresser en leur proposant une offre de service (service après-vente, packaging, livraison…). Ces entreprises sont réparties dans plusieurs pays, mais Back Market s’attache à ce que chacune livre autant que possible dans son propre pays. Devenue entreprise à mission en janvier 2022, elle s’investit dans une cause : non pas augmenter la demande de produits, mais gagner sur l’achat neuf, voire le ringardiser, car la fabrication d’appareils correspond à plus de 75 % de l’empreinte carbone de l’ensemble du numérique.

     

  • Transformation managériale : une arlésienne, vraiment ?

    Mercredi 12 octobre 2022 | 16h00 - 18h00 Séminaire L'École de Paris vient chez vous

    Les entreprises multiplient les plans de transformation toujours plus globaux et plus ambitieux. Les résultats espérés sont, entre autres, une transformation de la culture de l’entreprise et de son management. La succession des plans signale-t-elle que nous serions entrés dans l’ère du changement permanent ou que les résultats ne sont pas à la hauteur ? Il faut dire que transformer la culture n’est pas aisé et nécessite bien plus que de s’accorder sur une formulation de la raison d’être de l’entreprise. On peut aussi jouer indirectement en espérant, par exemple, que des modifications de périmètres (acquisitions ou scissions), une standardisation d’outils, une modification d’organisation, ou encore une évolution des critères d’attribution des bonus et des promotions fassent bouger les lignes. On peut évidemment hybrider tout cela. À travers des exemples chez L’Oréal et chez ENGIE, nous essaierons d’y voir plus clair sur ce qui marche vraiment.  

  • La valeur d'une entreprise académique étendue

    Vendredi 7 octobre 2022 | 9h30 - 12h00 Séminaire Vie des affaires

    À l’ère du numérique et des freins à la mobilité internationale, où, quand et comment apprend-on ? Plus uniquement en présentiel, mais aussi en distanciel ; plus uniquement avec un professeur, mais aussi entre personnes connectées ; plus uniquement avec des manuels, mais aussi avec des tutoriels en ligne ; plus uniquement ce qui est prévu aux programmes, mais aussi ce qui intéresse personnellement… L’enseignement n’est plus seulement géré par un professeur, il peut aussi l’être par un ensemble de personnes supports, informaticiens, ingénieurs pédagogiques… Où apprend-on ? Plus uniquement au sein d’une seule institution académique (école, université), mais également au sein d’espaces numériques élargis (Internet, réseaux sociaux) qui s’apparentent à des entreprises académiques étendues. Ces questions seront abordées à partir, notamment, du cas du Business Science Institute, organisation en réseau spécialisée dans l’organisation internationale d’un DBA (Doctorate in Business Administration).

Nos dernières parutions - Tout voir

La sobriété, jusqu'où et comment ?


Pour atteindre la neutralité carbone en 2050, l’ADEME propose quatre scénarios contrastés pour éclairer les choix politiques. Le scénario numéro un, Génération frugale, exige une forte réduction de la consommation, ce qui ne se ferait pas sans contraintes. Dans le scénario numéro quatre, Pari réparateur, nos modes de vie seraient préservés grâce à des technologies en début de développement, mais on consommerait beaucoup d’énergie et de matières. En complément des choix de long terme entre ces scénarios que le politique fera (ou pas), il est indispensable que particuliers, collectivités et entreprises concourent à l’atteinte de la neutralité carbone en 2050. Développer la sobriété est une idée qui fait consensus aujourd’hui, au moins en paroles. Cependant, jusqu’où faudrait-il aller, et surtout comment faire ? Jean-Louis Bergey éclairera ces questions à l’aide des travaux de l’ADEME et des expériences que celle-ci soutient dans les collectivités et les entreprises.

Les 2 Vaches : le meilleur de la start-up et du grand groupe ?


Comment une grande multinationale comme Danone peut-elle prendre pied sur un marché, dans une filière et au sein de communautés qui ne l’attendent pas, le monde du bio ? Comment une start-up peut-elle produire différemment, avec agilité, grâce à une organisation différente, des produits différents tout en restant à la fois ultraconnectée au groupe Danone et intégrée dans les communautés de producteurs et de consommateurs bios, souvent si suspicieux envers les grands groupes ? Qu’a-t-elle retenu de l’exemple d’une entreprise américaine, spécialiste du bio, rachetée par le Groupe ? L’aventure intrapreneuriale hors normes de la marque Les 2 Vaches, débutée il y a plus de quinze ans, est une réussite écologique, humaine, organisationnelle, mais aussi économique.

Nos dernières parutions

Prochaines séances - Tout voir

La valeur d'une entreprise académique étendue

Séminaire Vie des affaires


Par

Concevoir un site industriel de demain

Séminaire Aventures industrielles


Par

  • Antoine POUPELIN, Développeur économique, communauté de communes Vie et Boulogne.
  • Boris RENÉ, Vice-président en charge du développement économique, communauté de communes de Vierzon-Sologne-Berry
  • Julie DAUTRICHE, Chargée de prospective et d’innovation – transitions économiques au pôle Prospective Veille Innovation de la DGD Appui Opérationnel et Stratégique, ANCT
Transformation managériale : une arlésienne, vraiment ?

Séminaire L'École de Paris vient chez vous


Par

  • David ARNÉRA, Directeur Culture et Transformation, L’Oréal
  • Frank DEMAILLE, Directeur général adjoint d'ENGIE, en charge de la Transformation et des Géographies

Accéder à l'agenda

Ouvrages

Il suffisait de leur donner envie...

  • -

Par Patrick Negaret

Comment libérer les énergies dans une organisation publique hiérarchique et traditionnelle ? À travers la transformation de la CPAM des Yvelines (1200 salariés sur 15 sites) racontée de l’intérieur par celui qui l’a conduite, c’est une véritable leçon de mise en mouvement des organisations qui nous est donnée.

Soucieux que le personnel gagne en efficacité tout autant qu’en plaisir au travail, l’auteur a engagé un vaste chantier de libération des énergies avec comme ligne directrice l’autonomisation, la confiance ou encore la reconnaissance. Loin d’appliquer des dogmes managériaux, tels ceux de l’entreprise libérée, il prône une démarche de bon sens, pragmatique, partant du terrain et accordant le droit à l’erreur. Et les résultats sont là : diminution de l’absentéisme et du turnover, amélioration du service rendu aux assurés…

Ouvrages

Prise de parole

1902 orateurs sont intervenus depuis la création des séances de l'École de Paris. Voici un aperçu de nos prochains invités :

Camille RICHARD

Directrice du développement durable de Back Market

5 octobre 2022

Le défi de Back Market : prouver que l’économie circulaire est un modèle d’affaire soutenable

Françoise CHEVALIER

HEC Paris

7 octobre 2022

La valeur d'une entreprise académique étendue

Michel KALIKA

Business Science Institute, IAE Lyon

7 octobre 2022

La valeur d'une entreprise académique étendue

David ARNÉRA

Directeur Culture et Transformation, L’Oréal

12 octobre 2022

Transformation managériale : une arlésienne, vraiment ?

Frank DEMAILLE

Directeur général adjoint d'ENGIE, en charge de la Transformation et des Géographies

12 octobre 2022

Transformation managériale : une arlésienne, vraiment ?

Les cookies Google Analytics
Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous interesse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc