• La bataille de l'audience

    TF1 a bénéficié d’une position unique en Europe, avec plus de 30 % de part d'audience et 50 % de marché publicitaire. Patrick Le Lay explique comment TF1 a créé le marché publicitaire, segmenté son audience pour la capter aux moments-clés de la journée afin de devenir incontournable pour les marques et les personnes qui ont l’ambition d’exister auprès du grand public. Mais l'économie de l'internet est en train de rebattre les cartes…

    Lire la suite

    La bataille de l'audience

  • Les secrets de la transformation digitale des experts-comptables

    Lundi 06 mars 2017 | 17h30 - 19h30 Séminaire Transformations numériques

    Menacée par la remise en cause de son monopole à la fin des années 1990, la profession d’expert-comptable s’est organisée pour tirer profit du digital en vue de se réinventer. Elle a mené depuis plus d’une décennie un minutieux travail de normalisation avec les nombreux acteurs sociaux, fiscaux et bancaires. Ainsi, cette profession qui jouit de la confiance des chefs d’entreprises a fait naître jedeclare.com, plateforme de dématéralisation concentrant les flux de quelques deux millions d’entreprises, dans un rôle de facilitateur, d’intégrateur et de tiers de confiance. Cette réussite de toute une filière permet à l’expert-comptable en France de garder une place stratégique auprès des PME. Grâce à cette solidité sur les fondamentaux de la tenue de comptes, l’expert-comptable peut poursuivre et développer des activités additionnelles de conseil et envisager de manière sereine la phase prochaine d’automatisation du document qui arrive avec les progrès de l’intelligence artificielle.

  • Journal n°123 janvier/février 2017

    Recoudre la société

Nos dernières parutions - Tout voir

La bataille de l'audience : les leçons de TF1


TF1 a longtemps bénéficié d’une position unique en Europe, affichant une part d’audience de plus de 30 %, et une part de marché publicitaire supérieure à 50 %. Pour Patrick Le Lay, qui a présidé aux destinées de la chaîne pendant vingt ans, c’est dans ce différentiel que réside la clé du pilotage d’une chaîne gratuite privée. Elle implique de comprendre le fonctionnement du marché publicitaire, de segmenter précisément son audience, et de la capter aux moments-clés de la journée en investissant dans les programmes fédérateurs. Réussir cela, en composant avec l’incertitude fondamentale propre à la création de nouveaux programmes et avec les stars que l’antenne attire ou engendre, permet de devenir incontournable pour toutes les marques et personnes qui ont l’ambition d’exister auprès du grand public. Si ce modèle répond à des besoins fondamentaux d’audiences de masse, il est en partie remis en cause par le déploiement de l’économie de l’Internet, en même temps qu’il en annonce les règles.

EDF Pulse & You : comment co-innover avec les usagers ?


En 2016, la direction marketing des clients particuliers d’EDF a mis en place la plateforme de coconstruction EDF Pulse & You. Plus qu’un outil, c’est une nouvelle démarche qui organise la co-innovation entre trois acteurs : des particuliers, des start-up et EDF. L’objectif est de renforcer la proximité avec les internautes pour inventer la relation client de demain. Comment travailler et innover avec les start-up ? Comment anticiper les attentes des internautes ? Aux frontières du marketing, des relations avec l’écosystème de start-up et de la stratégie d’innovation de groupe, le projet EDF Pulse & You développe une nouvelle approche au sein d’EDF, où l’internaute et ses usages sont au centre de toutes les attentions.

Soutenir les initiatives citoyennes, la dynamique étonnante du réseau GNIAC


Comment faire communiquer le monde de l’Administration, trop centralisée et coupée des réalités du terrain, et celui des “faiseux”, agissant au plus près des réalités, mais entravés par des réglementations tatillonnes et parfois contradictoires ? Comment tirer le meilleur parti des solutions déployées par ces innovateurs sociaux, souvent isolés, sans accès aux bons interlocuteurs et sans maîtrise des arcanes administratives ou entrepreneuriales ? Un énarque de terrain, parfait connaisseur de ces questions et lassé des lourdeurs décisionnelles qu’il constate dans l’exercice de ses fonctions, tente de concilier l’inconciliable en créant le GNIAC. Passant outre les institutions, il fait se rencontrer et dialoguer des personnes, issues d’horizons divers, dès lors qu’elles partagent avec lui la volonté de décloisonner ces mondes si dissemblables et de valoriser les innovations qui émergent des territoires.

Automatiser en renforçant le rôle de l'homme


Schmidt Groupe est l’entreprise qui est allée le plus loin dans la numérisation et la robotisation‚ avec son projet lancé il y a dix ans : une cuisine fabriquée en un jour‚ livrée au bout de dix jours avec une qualité de 100 %. Le vendeur crée‚ virtuellement‚ une cuisine avec les clients ; la commande est traitée par échange de données informatiques ; la fabrication est robotisée. Une commande standard peut ainsi être réalisée presque sans intervention de l’homme. Mais Schmidt Groupe a aussi un vrai projet humaniste : non seulement les collaborateurs n’ont pas perdu leurs emplois comme ils pouvaient le craindre‚ mais ils se sont transformés en opérateurs et en pilotes d’installations complexes. Cela a nécessité du temps‚ beaucoup de formation et de la confiance‚ facilitée par la dimension familiale de l’entreprise.

Nos dernières parutions

Prochaines séances - Tout voir

Les secrets de la transformation digitale des experts-comptables

Séminaire Transformations numériques


Par

  • Jean SAPHORES, Vice-président du Conseil supérieur de l’Ordre des experts-comptables, en charge de l’innovation au service des cabinets
Clufix ou la révolution du boulon

Séminaire Aventures industrielles


Par

Les entrepreneurs et intrapreneurs du changement

Séminaire Ressources technologiques et innovation


Par

Accéder à l'agenda

Le journal

Recoudre la société

  • -

N°123 | janvier/février 2017

Consulter les anciens numéros

L'Édito

Agences bancaires : de la connexion à la relation

  • -

Edito du 24 janvier 2017

On clame que la numérisation va faire disparaître nombre d'emplois, sans savoir combien, ni si les personnes remplacées par des machines pourront occuper les emplois créés. Mais dans quel cas l'Homme est-il irremplaçable par une machine ? 


Avec le succès de l'internet, on s'interroge sur l'avenir des agences bancaires. Éric Campos, du Crédit Agricole, a lancé une enquête pour savoir ce que les clients font dans une agence et a découvert que 87 % des visites correspondent à des opérations quasi-automatiques, 10 % à des prestations simples (prendre un carnet de chèque) et 3 % à la recherche d’un conseil ; c'est là, dans ces 3 %, que se crée la valeur ajoutée d'une agence.


Or, avec les modes de gestion classiques, les conseillers manquent souvent de temps, de compétence, voire de liberté, pour conseiller efficacement le client. Il faut donc repenser la relation avec le client et, pour cela, transformer l'organisation interne, développer un travail collaboratif, revoir le rôle du directeur, ainsi que libérer les agences du poids du siège. On verra la révolution engagée. Elle suppose de s'avancer en terrain "mou", sur lequel les adeptes de la bureaucratie ou les maîtres des logiciels se perdent. 


Claude Riveline distingue les connexions et les relations. Les premières se réduisent à des échanges d'information ou à du calcul, et excellent dans le "dur", alors que les secondes permettent de s'assurer, comme diraient des alpinistes, pour avancer en terrain "mou". Le dur est un champ de conquête pour la numérisation. Les hommes libérés aideront-ils à développer des relations terriblement déficientes, vu les places de la défiance, de la solitude et du sentiment d'inutilité ? Ce serait un effet vertueux d'une évolution qui nous fait peur, à condition de changer de… logiciel social et mental.

 

Michel Berry

Lire la suite

Ouvrages

Résilience écologique, Loos-en-Gohelle ville « durable »

  • -

Par Philippe Gagnebet

Comment transformer et faire revivre un territoire dévasté par la disparition d’une quasi mono-industrie, celle des mines et de l’extraction du charbon dans le bassin du Pas-de-Calais au sud de Lille entre Lens et Valenciennes, et y développer un nouveau modèle économique, écologique et social estampillé du sceau de “Troisième révolution industrielle”? C’est le pari audacieux, unique en France, et réussi, du maire écologiste d’une petite commune de 7000 habitants, Loos-en-Gohelle, nichée au pied des anciens terrils. Cet “écolo” au pays des “Gueules noires”, Jean-François Caron, mène depuis 15 ans le combat pour une “résilience écologique” et a fait de sa commune l’emblème réalisé de la ville de demain : autonomie énergétique, écrin vert, démocratie présentative plutôt que participative, réseaux “intelligents”, logements sociaux écoconstruits, laboratoire scientifique et citoyen. A tel point que l’économiste, sociologue et essayiste américain Jérémy Rifkin, chantre de cette troisième révolution industrielle, a fait de Jean-François Caron son principal appui en France afin de développer ces concepts à plus grande échelle.

A travers des rencontres, récits, interviews et témoignages de personnalités politiques, chercheurs, chefs d’entreprises ou citoyens ayant travaillé avec Jean-François Caron, ce livre raconte les chemins des convictions, des méthodes de travail et des modes opératoirs qui mènent à la ville de demain. Aujourd’hui en Fance, au moment du grand rendez-vous de fin d’année à Paris pour la COP 21, carrefour mondial pour l’avenir climatique de la planète.

Ouvrages

Prise de parole

1561 orateurs sont intervenus depuis la création des séances de l'École de Paris. Voici un aperçu de nos prochains invités :

Jean SAPHORES

Vice-président du Conseil supérieur de l’Ordre des experts-comptables, en charge de l’innovation au service des cabinets.

06 mars 2017

Les secrets de la transformation digitale des experts-comptables

Éric MASSEBEUF

PDG de Clufix

14 mars 2017

Clufix ou la révolution du boulon

Matthieu DARDAILLON

Fondateur de Ticket for Change, Ashoka Fellow

22 mars 2017

Les entrepreneurs et intrapreneurs du changement

Alexandre RICARD

PDG de Pernod Ricard

12 avril 2017

Connaissance client et communautés : le cocktail digital détonnant de Pernod Ricard

Frédéric LIPPI

Président du directoire de l'entreprise LIPPI

18 avril 2017

Lippi : transformation digitale, saison 2 ?