• Journal n°131 mai/juin 2018

    Du coeur à la réforme

  • Sortir de l'enfer des règles

    Mercredi 27 juin 2018 | 19h00 - 21h15 Séminaire Les Invités de l'École de Paris

    Après avoir publié deux ouvrages remarqués sur la genèse des décisions absurdes et sur la sociologie des décisions hautement fiables, Christian Morel s'attaque à deux gisements d'absurdité : l'enfer des règles et les pièges relationnels. La soirée sera consacrée à l'enfer des règles, dont l'inflation est devenue un boulet universel. Il sera question des règles publiques, mais aussi les règles privées produites par les organisations (procédures, normes, règles de certification), en France comme ailleurs. Avec sa curiosité infatigable, Christian Morel découvre comment le mal progresse aussi bien dans l'aéronautique que dans les maisons de retraite ou les crèches. On se demande parfois s'il faut en rire ou en pleurer, mais il met à jour les causes profondes de cet enfer et suggère des solutions aussi utiles qu'originales. Florence-Marie Jégoux réagira à ses analyses à partir de son expérience d'infirmière, de pilote privé, de contrôleur aérien et maintenant de consultante et formatrice.

  • Comment les Voisins Malins changent la vie collective

    Mercredi 07 mars 2018 | 9h00 - 11h30 Séminaire Économie et sens

    Vous habitez Grigny, Villeurbanne, Clichy-sous-Bois ou Saint-Denis, dans ces quartiers que l’on dit difficiles. Vous parlez un peu le français mais, seul(e) face à la complexité administrative, vous ne pouvez guère faire valoir vos droits et vous subissez sans rien dire factures incompréhensibles, conditions de vie dégradées et tracasseries multiples. Quant à l’école où vont vos enfants, aux lieux culturels, et même au centre social, ce sont pour vous des univers hostiles et vous vous isolez toujours plus. Jusqu’à ce qu’un soir, une personne du quartier sonne à votre porte. La première méfiance surmontée, vous découvrez qu’elle parle la langue de votre pays, qu’elle a des réponses simples aux questions qui vous hantent et qu’elle vous ouvre, à son tour, les portes de ce monde que vous désespériez de comprendre. Vous vous dîtes alors qu’elle fait un beau métier et qu’un jour, peut-être, vous aussi, vous pourrez participer à la mission de VoisinMalin.

Nos dernières parutions - Tout voir

Le saut numérique de Ventana


Gérard Russo et Guy Kilhoffer, camarades d’enfance, se sont associés à un troisième compère, Ernst Lemberger, pour créer une ETI en rachetant successivement sept PME fabriquant des pièces et sous-ensembles métalliques de haute technologie, destinés principalement à l’aéronautique. Confrontés à la crise de 2008, ils ont décidé de se lancer dans la transformation numérique de l’entreprise à toutes les étapes du process : simulation numérique de coulée, rétro-ingénierie, impression des moules en 3D, coulée basse pression, sciage et ébarbage assistés par exosquelette, contrôle par radiographie numérique, contrôle sans contact et balancement électronique, Check’n Go et SPC (Statistical Process Control). Cette mue ne s’est pas toujours passée dans la bonne humeur et ils ont même connu un épisode de séquestration de dirigeants par leurs salariés, mais les résultats sont impressionnants (division par quatre des délais de développement, division par deux des coûts non récurrents, réduction moyenne de 10 % du poids des pièces, amélioration de la qualité…).

L’art du rebond de MPO International


Faire de l’industrie là où les marchés s’effondrent brutalement demande de l’agilité, un esprit entrepreneurial et un moral à toute épreuve, comme l’illustre l’histoire de MPO International. Les parents de Loïc de Poix créent en 1957 une usine de disques qui connaît une forte croissance grâce au succès du rock’n roll. Le CD apparaît dans les années 1980 et Loïc de Poix négocie un accord de licence avec Philips, qui finit par accepter, mais à un prix trop élevé. Grâce à François Missoffe, il arrive à contacter Akio Morita (président de Sony) et à lancer une fabrication avec son propre procédé, qui lui donne une avance sur un marché très concurrentiel. Puis le marché du CD ralentit. L’entreprise se positionne alors dans l’emballage sur les marchés du luxe et de la cosmétique. Les cellules photovoltaïques sont aussi un marché prometteur, mais le moratoire sur la tarification du renouvelable le fait s’effondrer de façon brutale. Heureusement, le vinyle repart…

Nos dernières parutions

L'Édito

De l'entrepreneur à l'entreprenant

  • -

Edito du 23 avril 2018

On sait depuis Schumpeter l'importance de l'entrepreneur, qui fait évoluer la société par un processus de destruction créatrice. Dans une période de mutations, on attend beaucoup de lui, on le valorise, on invente des lieux où il peut éclore, comme les incubateurs de start-up, on crée des financements pour le soutenir. C'est très bien, mais cela ne suffira pas. D'une part, les entreprises sont loin de pouvoir employer tout le monde. Résumer la vie sociale à la vie économique est alors un facteur d'exclusion qui met en péril la paix civile. Au cours des 1 300 séances de l'École de Paris, nous avons vu nombre d'acteurs qui, sans être des entrepreneurs, ont créé des activités génératrices de sens, de liens, de fiertés, d'insertion : Réseaux d'échanges réciproques de savoirs, Jardins de Cocagne, Voisins malins, gymnastique adaptée aux seniors, etc. Ils nous ont émerveillés et nous ont convaincus qu'il faut multiplier les démarches de ce type. Mais on ne peut pas dire que l'argent coule à flot dans leur domaine, ni qu'ils sont portés par le public, les médias et les politiques comme le sont les entrepreneurs.

Nous avons aussi vu, au sein de grandes organisations, des acteurs développant une énergie et une inventivité extraordinaires et prenant des risques pour rendre leur organisation plus agile et génératrice de sens : chez Michelin, chez OCP, à la Caisse d'assurance maladie des Yvelines, etc. Ce n'est pas le profit qui les guide, et pourtant ils jouent un rôle clé. Cependant, la pérennité de leurs contributions peut être fragile si leurs successeurs comprennent mal leur action et ne sont pas très attentifs à la poursuivre. 

Nous les appelons entreprenants. Il nous paraît important de mieux comprendre leur action et de les valoriser. C'est dans cet esprit que l'École de Paris lance un Manifeste des entreprenants et crée le blog du Jardin des entreprenants, qui a pour ambition d'aider à tirer des enseignements des entreprenants les plus inspirants, dans toute leur diversité.

Lire la suite

Prochaines séances - Tout voir

Pour une politique industrielle du numérique

Séminaire Management de l'innovation


Par

Sortir de l'enfer des règles

Séminaire Les Invités de l'École de Paris


Par

  • Christian MOREL, Sociologue, auteur de la série d'ouvrages <em>Les décisions absurdes</em> I, II et III
  • Florence-Marie JÉGOUX, Infirmière, pilote privé, puis contrôleur aérien, consultante et formatrice en facteurs humains
Inventer le futur du divertissement&nbsp;: le nouveau défi digital d'Ubisoft

Séminaire Transformations numériques


Par

  • Déborah PAPIERNIK, <em>Senior Vice President, New Business Development, Technology and Strategic Alliances, </em>Ubisoft
Comment décider et prospérer dans un monde de surprises&nbsp;?

Séminaire Vie des affaires


Par

  • Philippe SILBERZAHN, Professeur à l'EM Lyon, auteur de Bienvenue en incertitude ! Principes d'action pour un monde de surprises

Accéder à l'agenda

Ouvrages

Rage d'exister

  • -

Par Philippe Aubert et Sophie Jacolin

« Aujourd’hui, je prends la parole avec ce livre. Je prends la parole, pourtant jamais je n’ai prononcé le moindre mot.

De moi, on ne comprend de prime abord que le rire – je n’en suis pas avare – et, pour peu qu’on y prête attention, mes enthousiasmes et mes refus. Pour le reste, mes interlocuteurs doivent s’armer de patience et me décrypter lettre après lettre, mot après mot. Certains maîtrisent mon code : l’épellation.
Avec les autres, je coiffe ma “licorne”, un casque doté d’une antenne grâce à laquelle je parviens, au prix d’efforts, à désigner des lettres sur un panneau fixé devant mon fauteuil.

Je m’appelle Philippe Aubert, j’ai 37 ans et je suis invalide moteur cérébral athétosique – quatre mots auxquels on voudrait souvent réduire mon identité. En d’autres termes, je suis rivé à un fauteuil et j’ai besoin d’aide pour le moindre geste de la vie quotidienne : me lever, me coucher, me nourrir, faire ma toilette, lire, écrire, aller au cinéma, boire un verre avec des amis, voyager… Ceci est mon histoire, mon combat, l’expression de ma rage d’exister ! » – Philippe Aubert

 

Ce livre est né d'une séance marquante du séminaire Économie et sens, « Je serai un homme », qui nous fit découvrir le destin hors du commun de Philippe Aubert et Jackson Sintina.

 

Ouvrages

Prise de parole

1643 orateurs sont intervenus depuis la création des séances de l'École de Paris. Voici un aperçu de nos prochains invités :

Gérard ROUCAIROL

Président honoraire de l’Académie des technologies

20 juin 2018

Pour une politique industrielle du numérique

Pierre BITARD

Directeur de projets à l’ANRT

20 juin 2018

Pour une politique industrielle du numérique

Christian MOREL

Sociologue, auteur de la série d'ouvrages Les décisions absurdes I, II et III

27 juin 2018

Sortir de l'enfer des règles

Florence-Marie JÉGOUX

Infirmière, pilote privé, contrôleur aérien, puis consultante et formatrice en facteurs humains

27 juin 2018

Sortir de l'enfer des règles

Déborah PAPIERNIK

Senior Vice President, New Business Development, Technology and Strategic Alliances, Ubisoft

02 juillet 2018

Inventer le futur du divertissement : le nouveau défi digital d'Ubisoft

Les cookies Google Analytics
Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous interesse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc