Daher, une réussite au rebours de la mode du "fabless"


Didier KAYAT

Directeur général de Daher

Séminaire Aventures industrielles | mardi 14 janvier 2014 - 17h30 - 19h30

Après avoir été pendant cent trente-cinq ans une entreprise de services spécialisée dans le transport maritime et la logistique, Daher décide en 1998 de devenir un industriel. À l’époque prévalait pourtant la mode du “fabless”. Mais Daher avait pu mesurer les risques de n’être qu’un prestataire de services lorsqu’elle avait été mise en difficulté par des retours de cycles dans tel ou tel secteur d’activité. En développant sa propre activité industrielle tout en poursuivant ses prestations de service, elle s’est libérée d’une dépendance et a réduit sa vulnérabilité. Dans le même temps‚ Daher s’est inspirée des grands groupes pour adopter une gouvernance distinguant holding patrimoniale et holding opérationnelle. Elle a ainsi pu ouvrir son capital et faire preuve d’une réactivité qui lui a permis de bénéficier du premier investissement du FSI en 2009. En suivant ainsi une voie au rebours des modes du moment‚ Daher a investi massivement, en pleine crise, pour construire une nouvelle usine à Nantes et moderniser ses treize usines en France et à l’étranger. Elle a triplé son chiffre d’affaires en cinq ans et poursuit aujourd’hui son développement à l’international.

Le compte rendu de ce séminaire a été rédigé par :

Élisabeth BOURGUINAT

Les cookies Google Analytics
Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous interesse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc