Quelles stratégies pour les business schools face à la sélection darwinienne en marche ?


Hamid BOUCHIKHI

Professeur à l'ESSEC


John KIMBERLY

Professeur à la Wharton School de l’université de Pennsylvanie

Séminaire Vie des affaires | vendredi 9 octobre 2015 - 9h30 - 12h00

Fermetures de programmes de MBA‚ baisse des candidatures au GMAT (Graduate Management Admission Test), fusions entre écoles, émergence de concurrents inédits, campagnes de dénigrement par voie de presse… le piédestal des business schools semble se fissurer. La légitimité de ces institutions est remise en cause, certains y voyant des gouffres financiers ne contribuant qu’à une reproduction des élites. Face à ces nuages noirs, les business schools font preuve d’un étonnant déni, portées par un système d’accréditation et de classement les invitant au mimétisme. Si les quelques écoles jouissant de marques puissantes pourront continuer à prospérer dans le modèle économique traditionnel‚ les autres devront inventer des solutions innovantes ou périront. Une diversité de réponses paraît possible : l’accès aux savoirs en ligne, la mise en place de programmes plus souples et moins onéreux, ou encore l’ouverture vers un vivier d’étudiants plus diversifié.

Cette séance était initialement prévue le 5 juin 2015.

Le compte rendu de ce séminaire a été rédigé par :

Sophie JACOLIN

Cette séance a été publiée dans le n°119 du Journal de l'École de Paris du management, intitulé Le mécanique et le vivant.

Les cookies Google Analytics
Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous interesse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc