Changer de cap dans la tempête : un groupe agroalimentaire face à la fin des quotas laitiers


Sandrine DELORY

Directrice générale de La Prospérité Fermière - Ingredia

Séminaire Aventures industrielles | jeudi 21 septembre 2017 - 8h30 - 10h30

 

Sandrine Delory a été servie à son arrivée comme directrice générale d’Ingredia, spécialiste des ingrédients laitiers parmi les leaders mondiaux, qui fournit des géants de l’agroalimentaires dans cent vingt pays depuis soixante ans. Ce groupe est issu d’une coopérative laitière de la région des Hauts-de-France, La Prospérité Fermière, qui est à l’origine de la matière première, le lait. C’était la première fois qu’une femme arrivait à cette fonction, ce qui en a surpris plus d’un. De plus, elle était chargée de licencier son prédécesseur. Cette période était marquée par la fin des quotas laitiers, l’effondrement des cours, la panique chez les éleveurs. Pour elle, les choses étaient claires : il fallait abandonner la course aux volumes pour se lancer dans les produits différenciants, afficher une politique RSE crédible pour être en phase avec les nouvelles tendances du marché et faire comprendre ce changement aux clients export au loin. Bien que cela représente beaucoup pour une coopérative de quatre cent cinquante salariés et de mille six cents actionnaires éleveurs, Sandrine Delory a pu faire évoluer sa gouvernance, nouer un partenariat avec WWF pour sa politique RSE... Cela n’a pas été un “long fleuve tranquille”, mais le fait d’être une femme a probablement été un atout pour elle.