Comment créer de nouveaux degrés de liberté dans les grandes entreprises ?


Bertrand BALLARIN

Directeur des relations sociales et de la responsabilisation, Michelin


Hicham EL HABTI

Chargé de la coordination du processus de libération des énergies, groupe OCP


Pierre DEHEUNYNCK

Directeur général adjoint, directeur des ressources humaines Groupe, ENGIE


Michel BERRY

Fondateur de l'École de Paris du management

Séminaire L'École de Paris vient chez vous | vendredi 17 novembre 2017 - 17h00 - 19h00

Face à des marchés qui évoluent à vitesse accélérée, les entreprises s’efforcent de gagner en agilité et en créativité. Certaines expérimentent en conséquence des modes de management accordant davantage de liberté, de responsabilité et d’initiative à leurs collaborateurs. Ainsi éclosent des entreprises dites “libérées”, ayant toutefois pour caractéristique commune une taille assez réduite. Est-ce à dire que cette évolution est hors de portée des grands groupes, qui seraient entravés par des structures lourdes, des processus complexes et des systèmes de management établis ? Les exemples de Michelin, OCP (première entreprise marocaine) et ENGIE apportent la démonstration contraire. Avec humilité et pragmatisme, chacun explore de nouvelles voies organisationnelles fondées sur la responsabilisation et la confiance, parfois au prix de mutations internes radicales. Déjà, les bénéfices s’en font sentir. 

 

Débat animé par Michel BERRY, fondateur de l'École de Paris du management.

Le compte rendu de ce séminaire a été rédigé par :

Sophie JACOLIN

Cette séance a été publiée dans le n°130 du Journal de l'École de Paris du management, intitulé Le temps des catalyseurs.

Les cookies Google Analytics
Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous interesse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc