Le fabuleux destin du petit train de la baie de Somme


Maurice TESTU

Président de l'association Chemin de fer de la baie de Somme

Séminaire Création | mardi 12 décembre 2017 - 8h45 - 11h00

La baie de Somme a eu son chemin de fer dès 1887, en plein apogée du rail français. Elle l’a perdu au plus fort d’un déclin considéré comme inéluctable pendant l’après-Guerre. C’était sans compter sur une poignée d’amoureux du train qui refusèrent sa disparition. Sans moyens, sans connaissances techniques ni réglementaires, ils montèrent une association pour substituer une desserte touristique au service public, et dégager ainsi les ressources nécessaires à la préservation du patrimoine ferroviaire. L’exploitation, débutée en 1971, grandit, se structura, se professionnalisa et put perpétuer les investissements colossaux nécessaires au maintien du matériel et des installations. Devenu la deuxième activité touristique du département, faisant vivre vingt-cinq salariés, soit plus qu’à la fermeture du service public, le train de la baie de Somme doit sans cesse s’inventer un avenir et constitue pour ses équipes, salariés et bénévoles, un lieu d’apprentissage permanent.

Le compte rendu de ce séminaire a été rédigé par :

Sophie JACOLIN

Cette séance a été publiée dans le n°133 du Journal de l'École de Paris du management, intitulé Engagement et management.

Les cookies Google Analytics
Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous interesse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc