La mégafusion Novartis


Default speaker image

Edwin RUEHLI

Fondateur et directeur de Institute for Research in Business Administration, université de Zurich

Séminaire Confidences | mardi 25 novembre 1997

Longtemps l’analyse des déterminants des grandes fusions-acquisitions a été marquée par la primauté du rôle des directions générales et de leurs décisions stratégiques épisodiques. Adoptant une approche à la fois longitudinale et “évolutionniste”, le professeur Ruehli se propose de montrer comment une analyse fondée sur la notion de “path dependencies”, et un cas typique - Novartis, peuvent apporter un éclairage différent mais complémentaire sur la conduite d’une fusion. Le débat a montré qu’il fallait aller dans les détails de la vie quotidienne des acteurs pour juger de l’efficacité à long terme d’une alliance de cette sorte.

Le compte rendu de ce séminaire a été rédigé par :

Philippe PIRON

Les cookies Google Analytics
Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous interesse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc