James G. MARCH

Université de Stanford

Séminaire Enseignement de la gestion (Gresup) | jeudi 28 mai 1998

James March repère quatre mythes managériaux : le mythe de la rationalité, de la hiérarchie, de l’importance du leader individuel et de l’efficience historique ou de la construction d’un optimum par la compétition sur le marché. Parce que ces mythes managériaux sont enseignés dès la formation initiale, James March s’interroge sur la manière de forcer les étudiants à les critiquer et à les comprendre au lieu de les appliquer le plus souvent de façon mécanique.

Le compte rendu de ce séminaire a été rédigé par :

Éric GODELIER

Thierry WEIL

Les cookies Google Analytics
Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous interesse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc