Le corps réifié de l'homme moderne


Claude RIVELINE

Professeur à l'École des Mines de Paris

Séminaire Vies collectives | jeudi 26 avril 2001

L’homme moderne a-t-il vraiment bénéficié des fruits du règne de la raison ? Sans conteste, l’allongement de l’espérance de vie, le confort, la facilité de se déplacer et de communiquer sont des aspects positifs dont on ne peut que se féliciter. Mais il en est d’autres susceptibles de tempérer cet enthousiasme, parmi lesquels les conflits armés dont on ne sait se débarrasser, l’augmentation spectaculaire du nombre de divorces, le stress permanent qui accompagne souvent le travail salarié. Dans cette mouvance moderne où les bouleversements sont si nombreux, l’homme ne reste-t-il pas fondamentalement ce qu’il est depuis des millénaires, c’est-à-dire un corps outil et un corps personne, mais aussi un individu intimement lié à sa tribu ? L’exploration de ces concepts peut s’avérer féconde, et amener à porter un regard plus objectif sur des réalités trop souvent rejetées par la raison.

Le compte rendu de ce séminaire a été rédigé par :

Lucien CLAES

Cette séance a été publiée dans le n°31 du Journal de l'École de Paris du management, intitulé La vie moderne.

Les cookies Google Analytics
Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous interesse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc