Histoires de fusions

Séminaire Vie des affaires | vendredi 17 mai 1991

Pierre Le Roux a vécu deux fusions successives de la filiale télécommunications de la CGE, avec le rachat des activités correspondantes du françaisThomson, puis de l'américain ITT. Les difficultés de la première fusion ont servi de leçon pour la seconde, caractérisée par une stratégie d'intégration à la fois plus rondement menée, et plus prudente. Les cadres européens de l'empire ITT sont passés des méthodes bureaucratiques américaines aux méthodes "reponsabilisantes" caractéristiques de la philosophie CGE. Les vainqueurs adoptèrent par ailleurs l'anglais comme langue de travail, s'obligeant ainsi à des communications plus centrées sur l'essentiel. Le succès de cette audacieuse fusion, outre l'effet d'échelle recherché, est sans doute lié à cette stratégie d'intégration, qui a constitué un groupe européen "à la CGE" plus qu'à la française.
*Ceci est un résumé. Pour obtenir le texte complet, contactez* "ecopar@ensmp.fr":mailto:ecopar@ensmp.fr *(Reference VA170591)*

Le compte rendu de ce séminaire a été rédigé par :

Daniel FIXARI

Les cookies Google Analytics
Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous interesse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc