Des joint-ventures internationales, pour quoi faire ?


Default speaker image

Gérard NAULLEAU

Ecole supérieure de commerce de Paris

Séminaire Vie des affaires | vendredi 8 novembre 1991

Il y a JVI (joint-ventures internationales) et JVI : les unes sont forcées (obligation légale ou de fait), d'autres résultent d'un choix stratégique, d'autres encore ressemblent à un système de veille. Mais toutes posent des problèmes de coexistence pacifique entre les partenaires, et toutes jettent un défi d'apprentissage. C'est peut-être même l'apprentissage à tous les niveaux, du contremaître au manager, qui est la vraie raison d'être des JVI, le motif pour lequel on choisit cette forme de coopération plutôt qu'une autre. Et c'est donc aussi peut-être à la réussite de cet apprentissage, plutôt qu'à des paramètres financiers où à une durée de vie, qu'on en mesure le succès.
*Ceci est un résumé. Pour obtenir le texte complet, contactez* "ecopar@ensmp.fr":mailto:ecopar@ensmp.fr *(Reference VA081191)*

Le compte rendu de ce séminaire a été rédigé par :

Michel MATHEU

Les cookies Google Analytics
Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous interesse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc