Franck CHAIGNEAU

Aumônier de prison

Séminaire Vies collectives | jeudi 13 décembre 2001

L’univers carcéral étant très contraignant, peut-il s’y développer réellement une vie collective ? En réalité, il est le reflet de la société, avec ses clans, ses hiérarchies, ses luttes pour le pouvoir, ses lois, mais aussi ses exclus et ses nantis. La vie collective s’y exprime de multiples façons : par exemple dans la pratique des cultes, dans des activités de sport, dans des groupes de réflexion ou de formation, mais aussi tout simplement dans la cellule partagée avec d’autres détenus, dans “les divisions" où tous les contacts se nouent, ou encore dans la cour, pendant la promenade. Le personnel pénitentiaire et les bénévoles participent à cette vie collective, chacun dans son rôle. Plusieurs points de vue sont exprimés dans ce débat, aussi bien sur le sort des détenus, que sur le rôle joué par leurs surveillants et d’autres acteurs bénévoles ou non. Mais une question se pose à tous : à quoi sert la prison ?

Le compte rendu de ce séminaire a été rédigé par :

Lucien CLAES

Cette séance a été publiée dans le n°35 du Journal de l'École de Paris du management, intitulé L'ordre.

Les cookies Google Analytics
Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous interesse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc