Construire un territoire commun : la candidature de Lille aux Jeux olympiques


Francis AMPE

Ancien directeur de l’Agence de développement et d’urbanisme de Lille

Séminaire Entrepreneurs, villes et territoires | mercredi 12 mars 2003

La candidature de Lille pour l’organisation des Jeux olympiques de 2004 se situe dans un contexte très particulier : celui d’un territoire aux paysages massacrés par une activité industrielle dont l’effondrement a récemment entraîné la suppression de cinq cent mille emplois. Pourtant la région ne manque pas d’atouts et peut rebondir. Pierre Mauroy s’est employé à lui rendre sa légitime fierté, en créant un grand orchestre, en lançant le percement du tunnel sous la Manche, en obtenant l’implantation à Lille du nœud ferroviaire du TGV nord-européen, et en présentant la candidature de la ville aux Jeux olympiques. La région a finalement gagné sa reconquête et Lille une notoriété internationale.

Le compte rendu de ce séminaire a été rédigé par :

Lucien CLAES

Cette séance a été publiée dans le n°46 du Journal de l'École de Paris du management, intitulé Aventures un peu folles.

Les cookies Google Analytics
Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous interesse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc