La face cachée d’une turn down


Jean FERRÉ

Ancien président d’Arisem

Séminaire Management de l'innovation | mercredi 21 janvier 2004

Arisem est un éditeur de logiciel créé en 1996 par des spécialistes des systèmes de filtrage d’information pour le renseignement, vite rejoints par un spécialiste de génie logiciel et par Jean Ferré, qui a l’expérience du développement commercial et vient d’un cabinet de conseil en stratégie d’entreprise. La société connaît un développement rapide, autofinancé grâce à ses premiers contrats, et s’impose fin 1999 comme un pionnier du marché du knowledge management. Mais prise dans l’euphorie de cette époque, elle lève trois millions d’euros et passe d’une vingtaine de salariés à près d’une centaine. Au moment où le marché se retourne, en 2001, les associés et les investisseurs tardent à s’accorder sur la conduite à tenir, diffèrent l’augmentation de capital et conduisent l’entreprise au dépôt de bilan. L’échec est-il imputable à la bulle internet, ou relève-t-il des erreurs classiques des jeunes entrepreneurs, surtout lorsqu’ils sont imprégnés d’idées libertaires et romantiques ?

Le compte rendu de ce séminaire a été rédigé par :

Élisabeth BOURGUINAT

Cette séance a été publiée dans le n°49 du Journal de l'École de Paris du management, intitulé L'audace et la sagesse.

Les cookies Google Analytics
Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous interesse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc