Les Grandes Écoles, système dépassé ou produit d'avenir ?


Patrice de FOURNAS

Russell Reynolds, Auteur de Quelle identité pour les Grandes Écoles de commerce ? (thèse de l'École polytechnique)


Nicolas MOTTIS

Ancien directeur de l'ESSEC , Chairman de l’Accreditation Quality Committee AACSB


Claude RIVELINE

Professeur à l'École des mines de Paris


Pierre VELTZ

Auteur de Faut-il sauver les Grandes Écoles ? (Presses de Sciences Po)

Séminaire Les Invités de l'École de Paris | lundi 4 février 2008 - 19h - 21h15

Que doivent enseigner les Grandes écoles ? Doivent-elles favoriser les relations entre étudiants et professeurs et cultiver leur petite taille ou grossir pour être plus visibles et accroître leur diversité interne ? Quel rôle doivent-elles jouer dans la performance globale du système français d'enseignement supérieur ? Comment peuvent-elles redevenir accessibles et attractives pour l'ensemble de la population française ? Comment doivent-elles se positionner par rapport au modèle universitaire américain ? Les écoles d'ingénieurs méritent-elles toujours d'être une référence pour les écoles de commerce ? Depuis deux siècles, les Grandes écoles prospèrent dans le système français d'enseignement supérieur tout en étant sous le feu des critiques. La mondialisation renouvelle le débat. Quatre praticiens et penseurs du système argumentent leurs visions et nous fournissent une base conceptuelle pour situer nos propres observations.

Le compte rendu de ce séminaire a été rédigé par :

Loïc VIEILLARD-BARON

Cette séance a été publiée dans le n°72 du Journal de l'École de Paris du management, intitulé Résister.

Les cookies Google Analytics
Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous interesse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc