Le management multiculturel : mode ou enjeu ?


Patrick PÉLATA

Directeur général adjoint du groupe Renault


Ève CHIAPELLO

Professeur à HEC


Philippe GESLIN

Chercheur au Collège de France


Éric GODELIER

Professeur à l'École polytechnique

Séminaire Managements et cultures d'entreprises | lundi 31 mars 2008 - 16h - 18h

Dans un environnement mondialisé qui a entraîné, d'une part, la modification, voire la disparition des systèmes économiques et productifs nationaux et, d'autre part, l'apparition face à la montée de la concurrence, de nouvelles stratégies de réactivité et de flexibilité, on constate que les vieilles cultures industrielles sont remises en cause et que de nouvelles pratiques stratégiques à l'échelle mondiale apparaissent, aboutissant de fait à créer des équipes multinationales. Dans ce contexte, l'alliance Renault-Nissan, faite d'échange de participations et de coopérations industrielles, apparaît, dix ans après son lancement, comme un succès dont s'inspirent d'autres groupes confrontés au management multiculturel. Et si le secret de Renault était d'avoir laissé les Japonais… gérer à la japonaise, bref, de ne pas avoir fait de management multiculturel ?
Ce séminaire est organisé en collaboration avec la Fondation Maison des sciences de l'homme et la chaire "Management multiculturel et performances de l'entreprise" (Renault-École polytechnique-HEC)

Le compte rendu de ce séminaire a été rédigé par :

Pascal LEFEBVRE