La chimie organique sans pétrole : le défi de Roquette Frères


Marc ROQUETTE

Président de la société Roquette Frères

Séminaire Management de l'innovation | mercredi 21 octobre 2009 - 8h45 - 10h45

La société Roquette Frères, à l'origine une fabrique d'amidon pour l'industrie textile, emploie aujourd'hui 6 000 personnes pour un chiffre d'affaires de 2,5 milliards d'euros ; elle est présente dans une centaine de pays. À partir de la pomme de terre, du blé, du maïs ou des pois, Roquette produit des polymères de glucose qui peuvent être utilisés aussi bien dans la nutrition-santé que dans la chimie végétale. Avec l'épuisement des ressources fossiles, d'immenses perspectives sont ouvertes à la chimie organique à base biomasse, qui va peu à peu se substituer à la pétrochimie. Tout l'enjeu est de bien cibler les molécules susceptibles de “basculer” les premières, en tenant compte des dimensions techniques, fonctionnelles et économiques. Mais Marc Roquette voit déjà plus loin : en 2100, et à condition que l'énergie soit devenue abondante et peu chère, comme semble le promettre le nucléaire de fusion, ce sont peut-être les micro-algues qui produiront une grande partie de nos plastiques… voire du contenu de nos assiettes.

Le compte rendu de ce séminaire a été rédigé par :

Élisabeth BOURGUINAT

Cette séance a été publiée dans le n°82 du Journal de l'École de Paris du management, intitulé Regarder loin pour voir autrement.

Les cookies Google Analytics
Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous interesse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc