Actifs immatériels : rendre visible une valeur invisible


Marie-Ange ANDRIEUX

Deloitte, Directeur de la Tribune Sciences-Po de l'économie de l'immatériel, Coprésident de la Commission Innovation & Immatériel du Groupement des professions de services


Jean WEMAËRE

PDG de Demos, Coprésident de la Commission Innovation & Immatériel du Groupement des professions de services

Séminaire Vie des affaires | vendredi 7 mai 2010 - 9h30 - 12h

Dans l'économie de l'immatériel où nous sommes déjà, une entreprise ne peut être vraiment compétitive qu'en s'appuyant sur des actifs immatériels au service de sa stratégie, au premier rang desquels figurent son capital humain, l'innovation, les marques. L'industrie des services est particulièrement concernée car sa valeur est essentiellement immatérielle. Or elle représente déjà en France 8,5 millions d'emplois et plus de la moitié de la valeur ajoutée marchande. L'économie de l'immatériel pourrait-elle générer le 1 % de croissance et les 500 000 emplois qui actuellement nous font cruellement défaut en France ? Ce ne sera possible que si les acteurs économiques et financiers des sphères marchande, non marchande et publique la connaissent mieux, la reconnaissent et l'intègrent dans leur gouvernance.

Le compte rendu de ce séminaire a été rédigé par :

Jacques BERTHIER

Les cookies Google Analytics
Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous interesse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc