Les Régies de quartier, pour une reconquête de l'habitat urbain


Clotilde BRÉAUD

Présidente du Comité national de liaison des Régies de quartier (CNLRQ)

Séminaire Entrepreneurs, villes et territoires | mercredi 30 novembre 2011 - 8h45 - 10h45

Dans l’effervescence sociale des années 1970, les habitants de certains quartiers pauvres ont décidé de devenir des acteurs de l’aménagement de leur propre territoire. Ils se sont alors structurés pour pouvoir réfléchir sur ce qu’ils voulaient, mais aussi pour résoudre par eux-mêmes un certain nombre de problèmes de gestion collective auxquels ils étaient confrontés. Ainsi sont nées les Régies de quartier, avec une triple finalité économique, sociale et politique. Au cours des années 1980 et 1990, l’idée a été reprise et s’est étendue largement dans tout le pays. Aujourd’hui, il y a près de cent cinquante Régies de quartier réunies au sein du CNLRQ (Comité national de liaison des Régies de quartier). Elles sont devenues des acteurs reconnus de la vie collective française. Mais savent-elles encore faire vivre leur utopie initiale, celle d’un acteur indépendant capable de produire de l’action et de la vision ? Pour le CNLRQ, c’est un défi à relever jour après jour.

Le compte rendu de ce séminaire a été rédigé par :

Loïc VIEILLARD-BARON

Les cookies Google Analytics
Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous interesse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc