Si ce message ne s'affiche pas correctement, cliquez ici

La lettre n° 184

Juillet 2019




 Les rencontres de juillet

Séminaire Transformations numériques

Lundi 1 juillet 2019


Daphné SULKOWSKI-VAUTHERIN

 Connaître le client : une évidence qui ne va pas de soi à La Poste

Daphné SULKOWSKI-VAUTHERIN, Directrice du programme Connaissance client, Groupe La Poste

Marquée par une longue histoire et une forte tradition de service public, La Poste a traversé avec succès de nombreuses mutations, toujours en préservant son identité, largement reconnue par le grand public, et une culture d’entreprise affirmée. Désormais entreprise de droit privé, mais à capitaux toujours publics, le Groupe La Poste et ses cinq branches font face à l’ouverture des marchés, aux nécessités d’une rationalisation budgétaire et à l’exigence d’une qualité de service nouvelle portée par ses clients. Lancé par sa présidence en 2014, un grand programme transversal de connaissance des clients, fondé sur la constitution d’un référentiel unique et visant à créer un compte client partagé par tous les services, bouleverse les habitudes et les clivages internes, et requiert un profond remaniement du système informatique de l’entreprise.

>> En savoir +

Séminaire Aventures industrielles

Jeudi 11 juillet 2019


Cédric LYNAM

 L'étonnant parcours du groupe Lauak

Cédric LYNAM, Responsable de la transition digitale et du Lean, groupe Lauak

Fondé en 1975 sous le nom d’Eskulanak par son actuel président, Jean-Marc Charritton, pour fournir des pièces de chaudronnerie à Dassault, le groupe Lauak est devenu un des principaux sous-traitants français pour la réalisation de pièces primaires, de sous-ensembles et ensembles pour l’industrie aéronautique. Au début des années 2000, il accélère son développement par la création d’une filiale au Portugal et, à partir de 2010, participe à la consolidation de la filière en réalisant des croissances externes. Le Groupe est ainsi passé de 80 collaborateurs en 1995 à 400 en 2010, puis 1 680 en 2019, et il est devenu un partenaire de référence de la plupart des grands avionneurs. Il s’est maintenant engagé dans un ambitieux programme de digitalisation du pilotage des ateliers en associant étroitement le personnel. Cette transformation fait de l’entreprise une référence en matière d’industrie 4.0.

>> En savoir +

Pour en savoir plus sur les activités de l'École de Paris, consultez notre site web (www.ecole.org)
ou contactez-nous au 01 42 79 40 80

 Nos dernières parutions

Le journal de l'École de Paris n°116


 Avec 5 articles autour du thème Le chef et ses troupes

 Tous intouchables, lorsque la fragilité invite à la fraternité

Laurent de CHERISEY

Chaque année, en France, dix mille personnes survivent à un accident grave de la route, du sport ou vasculaire cérébral. Après des mois de coma, avec des handicaps acquis, leur existence est bouleversée. Dans une société fondée sur l’efficacité, quel est le sens de ces vies sauvées mais fragiles ? Avec un groupe associant personnes handicapées et valides, Laurent de Cherisey, ancien chef d’entreprise, a orchestré une innovation sociale fondée sur le vivre ensemble : partager un repas, discuter, construire des liens d’amitié... Dans le cadre de l’association Simon de Cyrène, il a fondé une communauté de vie (une soixantaine de logements en centre-ville à Vanves) où personnes handicapées et valides vivent en colocation. Le succès est tel que l’association, liée au film Intouchables, essaime ce modèle d’habitat partagé dans dix villes en France. Pour Laurent de Cherisey, la société est forte de la place qu’elle donne aux plus fragiles.

>> En savoir +

 Innover et réussir ensemble, les leçons de l'aventure Tefal

Paul RIVIER

Autodidacte‚ rêveur impénitent de produits simples et conviviaux‚ les pieds sur terre et la tête dans les nuages‚ Paul Rivier est indissociable de l’aventure et du développement de Tefal. Ayant commencé dans l’industrie au plus bas de l’échelle‚ il a pu voir qu’il n’y avait pas forcément de grandes différences entre une personne hautement qualifiée et une personne de qualification dite réduite‚ et que l’important est d’œuvrer pour que les défis soient partagés entre tous. Ayant consacré l’essentiel de son temps à mener des stratégies d’innovation‚ il a découvert les vertus des démarches associant tous les acteurs‚ y compris ceux appelés exécutants. Il s’est donc attaché à écouter les points de vue de tous pour instruire les choix‚ puis à faire partager à tous les options retenues. Il a ainsi mis au point une manière de faire pas toujours comprise par certains autres patrons, car iconoclaste‚ mais d’une étonnante efficacité‚ et qui s’est traduite par la création, chez Tefal, de deux mille emplois sur la période.

>> En savoir +

 Pantin, le nouveau Brooklyn ?

Bertrand KERN

Trois mois après son élection comme maire de Pantin en 2001, Bertrand Kern ne peut que constater la fermeture des Grands Moulins, qui met le point final à un processus de désindustrialisation entamé vingt ans auparavant. Pantin, cité artisanale et industrielle, se cherche un avenir. Une décennie après, le New York Times et plusieurs journaux français commencent à parler de Pantin comme d’un nouveau Brooklyn, en référence à l’installation de la galerie new-yorkaise Thaddaeus Ropac, à la suite de la venue d’Hermès, de Chanel, du pôle de formation aux métiers de la création La Fabrique et de la trentaine d’artisans d’art qui se sont regroupés dans le quartier des Quatre-Chemins. Cette dynamique a été impulsée par une démarche pragmatique du maire, premier ambassadeur de Pantin, pour vanter les nombreux atouts de la ville. Si les premières mutations ont été accidentelles, des synergies commencent à se faire jour entre ces différents acteurs de l’art, de l’artisanat et de la création.

>> En savoir +

 La brillante trajectoire de la "comète" Converteam

Florent BATTISTELLA

En 2004‚ une équipe se forme au sein de la division Power Conversion‚ filiale d’Alstom. En 2005‚ Patrick Kron donne son feu vert au processus de spin-off de la division‚ ce qui était l’objectif de l’équipe en rejoignant Alstom. Plusieurs dizaines de tentatives de cession avaient avorté dans le passé‚ mais le premier road show génère des offres sérieuses‚ et c’est Barclays Private Equity qui l’emporte. De 2005 à 2009 une transformation de la compagnie‚ fondée sur des valeurs fortes‚ se réalise à vive allure. Les progrès sont tels qu’un second processus de vente est lancé en 2009. Ce deuxième LBO s’opère avec Barclays Private Equity‚ LBO France et les managers. L’équipe se focalise sur deux enjeux‚ l’internationalisation et la R&D‚ et sort renforcée de la crise économique. General Electric la rachète en 2011 pour environ trois milliards de dollars. L’équipe a maintenant pour objectif de mettre cette expérience humaine extraordinaire au profit de plus petits projets.

>> En savoir +

 Sans Pina... vie et survie d'une troupe

Dominique MERCY

C’était sa compagnie. Chaque danseur, chaque danseuse était là pour elle. Son travail était basé sur la personnalité de chacun d’entre eux, et elle les invitait à livrer une partie d’eux-mêmes pour créer les rôles qu’ils interprétaient. Pina Bausch, les danseurs de sa compagnie et les pièces de son répertoire s’entremêlaient inextricablement. La compagnie était son œuvre. Après le choc de sa disparition soudaine en 2009, c’est à Dominique Mercy et Robert Sturm qu’échoit la direction du Tanztheater Wuppertal. Pendant quatre ans, ils gèrent la transition malgré les tensions qui émergent dans cette troupe désorientée, privée de sa créatrice. La compagnie se sent dépositaire d’un héritage qu’elle continue d’entretenir, le répertoire. Mais après le temps du deuil vient celui de la renaissance et se pose inévitablement la question de la création. Une étape que la troupe semble être prête à franchir…

>> En savoir +

Comptes rendus

 L'étonnante résurrection de l'entreprise BOHIN

Didier VRAC, Ancien président de Bohin

En 1990, Didier Vrac est recruté comme directeur des achats chez Bohin, entreprise de fabrication d’aiguilles dirigée par la même famille depuis six générations. Son dernier patron, pensant le déclin inéluctable, la laisse aller à la liquidation judiciaire. Refusant de se retrouver au chômage, Didier Vrac rachète l’entreprise, déplace le coûteux siège social parisien dans les locaux de l’usine située en Normandie et se lance dans le développement de l’export. Aux États-Unis, il découvre une niche florissante, le marché du patchwork, une technique de couture pratiquée par une clientèle aisée et raffinée. En n’hésitant pas à présenter des stands dans les salons professionnels aussi bien que dans ceux destinés au grand public, il fait acquérir à Bohin ses lettres de noblesses aux États-Unis, ce qui rejaillit sur la notoriété et le succès de la marque en France. Pour renforcer encore cette notoriété, il ouvre, en 2014, un musée dans les locaux de l’usine, avec l’appui des collectivités locales, avant de céder à son tour l’entreprise à une salariée, en 2017.

>> Lire la suite

 L’attractivité de la boutique à l’heure du digital : un enjeu majeur pour les marques

Laurent FRAYSSINET, Directeur général, MEDIA6

Les magasins futuristes que les grandes marques internationales développent à New York ou à Shanghai sont-ils l’avenir du commerce physique ? Dans ces flagship où le digital est omniprésent, quoique souvent invisible, quelles sont ces expériences pour le moins étonnantes que des marques, établies ou “pure players” du web, souhaitent désormais faire vivre à leurs clients ? À l’heure où l’on croyait qu’Amazon allait tout vendre en ligne, du sandwich à la Tesla, voilà que ces boutiques new age attirent des foules de jeunes et de moins jeunes, smartphone à la main et en ligne sur Instagram, pour qui prime le lien tissé avec leur marque, l’achat étant secondaire voire différé. MEDIA6, fort de son expérience et à la pointe de ce savoir-faire créatif, apporte désormais un peu de la French Touch dans cette intrigante évolution que l’on appelle le “phygital”.

>> Lire la suite

 La formation par correspondance réinventée

Éric PETCO, Président de Skill and You

L’essor du e-commerce devait être une aubaine pour les enseignes de vente à distance. Il a failli être leur fossoyeur. La formation par correspondance a connu la même mésaventure, jusqu’à ce qu’Éric Petco transforme une dizaine d’écoles virtuelles en un groupe dynamique qui mobilise intelligemment le numérique pour regagner le terrain perdu. Avec plus de 100 000 personnes formées chaque année, le groupe Skill and You s’impose comme un cas spectaculaire de redressement d’activité. Il montre aussi la pertinence de la formation à distance, puisque les taux de succès des élèves aux examens sont élevés. L’enjeu se déplace sur les moyens d’améliorer la motivation avec un accompagnement à distance efficace, un défi relevé par des équipes de coaching et qui pourrait inspirer bien d’autres secteurs. En dépit de son efficacité et de son coût raisonnable, la formation à distance reste néanmoins boudée par les pouvoirs publics, qui tardent à en faire un levier d’employabilité et de lutte contre le chômage.

>> Lire la suite

 Bonnes nouvelles de l'innovation citoyenne

Antoine HÉRON, Président de l’ICDD (Innovation citoyenne et développement durable)

Alain JEAN, Ex-conseiller municipal de Moissac, fondateur du dispositif de mobilité Rezo Pouce

Jaouad ZEMMOURI, Chef d’entreprise et professeur à l’université de Lille, inventeur du procédé TERRAO®

L’association ICDD (Innovation citoyenne et développement durable) assure depuis bientôt dix ans une veille sur des solutions aux enjeux d’aujourd’hui qui soient simples, puissantes et peu coûteuses, et imaginées par des citoyens à qui rien n’était demandé. Jaouad Zemmouri présente le procédé TERRAO® qui permet de dépolluer les fumées industrielles tout en récupérant leur chaleur. Alain Jean retrace la naissance et le développement de Rezo Pouce, système de covoiturage rural lancé sans budget, en 2010, à Moissac, pour développer la mobilité des personnes habitant des villages reculés, et qui a été adopté depuis par 2 000 autres communes. L’ICDD a ainsi découvert de nombreuses “bonnes nouvelles” et pose la question du soutien qui pourrait leur être apporté afin de libérer tout leur potentiel.

>> Lire la suite

Rappel : Votre login et mot de passe vous permettent de télécharger tous les comptes rendus de notre site !

 Pour vous inscrire aux rencontres (dans la limite des places disponibles) et connaître les frais de participation, commander les parutions ou s'abonner au Journal
contactez Mathieu Degoul au 01 42 79 40 85 ou envoyez un mail à contact@ecole.org

 Si vous souhaitez vous désabonner à cette lettre, répondez à cet email en notant la mention "Désabonnement"
dans le champ de l'objet. Merci.