Hermès, une machine à créer


Patrick THOMAS

Ancien président-directeur général d’Hermès International

Séminaire Création | mercredi 12 novembre 2014 - 8h45 - 11h00

S’adapter, changer ses repères intellectuels de quarante-cinq degrés : c’est, selon Patrick Thomas, ce qu’a exigé la prise en main des destinées d’Hermès pour un homme qui venait de la grande consommation. Car Hermès, contrairement à la plupart des entreprises qui fonctionnent sur une logique de marketing, pratique l’offering. Ce type de maisons, qui se comptent sur les doigts d’une main, ont pour moteur premier de surprendre leurs clients. Une gestion spécifique en découle, qui met la création au centre, et repose sur le principe que l’objet prime sur la marque. Déployer cette philosophie a impliqué de transformer l’organisation, de ne pas chercher à interférer avec la création, de faire en sorte que s’établisse une atmosphère de bonheur, et de porter une vision, autour de trois piliers : l’artisanat d’exception, la création et le style. Une approche qui a donné lieu à dix années de succès remarquables...

Le compte rendu de ce séminaire a été rédigé par :

Sophie JACOLIN

Cette séance a été publiée dans le n°112 du Journal de l'École de Paris du management, intitulé Visions du futur.

Les cookies Google Analytics
Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous interesse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc