Les quatre Everest de la création d'une marque horlogère


Alain MARHIC

Fondateur et PDG de March LA.B

Séminaire Création | mardi 13 décembre 2016 - 8h45 - 11h00

Un marché polarisé entre un haut de gamme classique et des marques “sport” abordables, une création ennuyeuse et conventionnelle... L’horlogerie, pour Alain Marhic, laisse la place pour une nouvelle marque, haut de gamme mais créative. D’autant qu’il a déniché un designer ultra-talentueux qui lui semble pouvoir apporter un regard neuf... sans avoir jamais dessiné de montre. L’histoire de March LA.B débute par une frustration, une envie, une rencontre et une dose d’inconscience. Car la suite, ce sera... quatre “Everest”. La création, codifiée et “surcontrainte”, est un exercice d’équilibriste pour tenter d’imposer une identité nouvelle. L’industrialisation se heurte à un marché concentré et conduit à devoir coordonner le travail d’une quinzaine d’acteurs. La distribution, focalisée sur les valeurs sûres, n’est pas à l’affût de la nouveauté. La presse est verrouillée par les grandes marques. Après sept ans, March LA.B commence néanmoins à exister dans le monde fermé de la montre.

Le compte rendu de ce séminaire a été rédigé par :

Sophie JACOLIN

Cette séance a été publiée dans le n°126 du Journal de l'École de Paris du management, intitulé Le pouvoir d'agir.

Les cookies Google Analytics
Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous interesse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc