Rendre les lunettes accessibles aux plus pauvres


Patrick CHERRIER

Président d'Essilor Asie


Jayanth BHUVARAGHAN

Vice-président d'Essilor Asie-Sud

Séminaire Management de l'innovation | mercredi 21 mai 2008 - 8h45 - 10h45

La séance se déroulera en français et en anglais
L'Inde rurale comporte des centaines de millions de personnes qui auraient besoin de s'équiper de lunettes pour voir normalement. Mais elles sont entravées par la nécessité d'aller passer un diagnostic dans les hôpitaux des villes, par de très faibles moyens financiers et par une mentalité encore parfois fataliste. Après avoir découvert ce marché original au fil d'une coopération avec des hôpitaux indiens, Essilor a conçu une chaîne de production à très bas coût, un circuit de distribution par camionnette itinérante et une argumentation capables de lui permettre de vendre des lunettes à quelques dollars. En opération depuis deux ans, le business model semble être validé. Bien qu'encore toute petite - le chiffre d'affaires s'élève à quelques dizaines de milliers de dollars - l'initiative suscite auprès de plusieurs institutions indiennes ou occidentales l'envie d'y être associées à titre de sponsor ou d'actionnaire. C'est une entreprise économique à part entière qui est en train de naître.

Le compte rendu de ce séminaire a été rédigé par :

Loïc VIEILLARD-BARON

Cette séance a été publiée dans le n°73 du Journal de l'École de Paris du management, intitulé Vaincre la fatalité et les inerties.

Les cookies Google Analytics
Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous interesse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc