Si ce message ne s'affiche pas correctement, cliquez ici

La lettre n° 183

Juin 2019




 Les rencontres de juin

Séminaire Économie et sens

Mercredi 5 juin 2019


Ségolène DELAHALLE Arnaud FIMAT

 L’ouverture à l’autre, source d’énergie : la naissance du groupe Relier et Inspirer

Ségolène DELAHALLE, Cofondatrice de Relier et Inspirer

Arnaud FIMAT, Cofondateur de Relier et Inspirer

Des salariés d’entreprise clôturant le potager d’un foyer de personnes en grande précarité, une directrice des ressources humaines interpelée par un compagnon d’Emmaüs sur son expérience du bonheur, un banquier repeignant des plinthes en binôme avec un jeune en insertion… Rencontres surréalistes à la Prévert ? Certainement pas ! Simplement des expériences du réel, concoctées par deux “transfuges” inspirés, à l’adresse d’entreprises repliées sur elles-mêmes et de salariés asphyxiés par le manque de communication véritable dans leur travail. La surprise d’abord, l’émotion ensuite, la réflexion enfin sur des éléments de langage qui ne servent souvent qu’à rédiger des rapports de RSE sans âme. Et à la fin, confronté à l’autre, on prend conscience que valeurs, communauté, engagement, etc., ne sont pas que des incantations. Des entreprises ont choisi de faire vivre de telles expériences à leurs salariés, au risque d’une nécessaire remise en question.

>> En savoir +

Séminaire Vie des affaires

Vendredi 7 juin 2019


Rémi MANIAK Thierry RAYNA
Valentine GEORGET

 L'intrapreneuriat, dépasser le mythe du héros

Rémi MANIAK, Professeur de management de l'innovation à l'École polytechnique

Thierry RAYNA, Professeur de management de l'innovation à l'École polytechnique

Valentine GEORGET, Doctorante au Centre de recherche en gestion de l’École polytechnique (i3-CRG)

Le mythe de l’homme providentiel a la vie dure. Le facteur explicatif unique, qu’Edgar Morin dénonçait, évite en effet de chercher plus loin que l’évidence en fournissant des explications simples et rassurantes. D’où la popularité des super-héros, dotés de pouvoirs extraordinaires et à qui il est si tentant de s’en remettre face au chaos du monde. Mais si, dans les Comic Books, un jeune journaliste peut se transformer en Superman, il n’est sans doute pas si simple de transformer un salarié, si imaginatif soit-il, en sauveur de son entreprise. C’est pourtant ce que laisse accroire un mythe managérial tenace, celui de l’intrapreneur solitaire, dont l’éclair de génie illuminerait la voie royale de l’innovation et de la rupture avec un terne passé. C’est sans doute une jolie fable, mais, derrière leurs discours bien formatés, toutes les entreprises ne s’en laissent pas si facilement conter !

>> En savoir +

Séminaire Création

Mardi 11 juin 2019


Didier POURQUERY

 The Conversation, phare dans la nuit médiatique ?

Didier POURQUERY, Président, The Conversation France

L’univers des médias est en recomposition. Les réseaux sociaux, plus généralement les grandes plateformes numériques qui font la course à l’audience, agrègent des contenus abondants et variés, mêlant communication, information, opinion, publicité dans un brouhaha permanent. Dans le même temps, la méfiance pour les grands médias traditionnels s’accroît et laisse émerger de nouveaux émetteurs adaptés à ce contexte, autour de formats courts, souvent à base de vidéo, conçus pour être diffusés par “buzz”. The Conversation s’est bâti en réaction à cette méfiance, sur la conviction de l’existence d’une compétence méconnue dans les universités et la volonté de faire émerger des voix nouvelles dans le débat public pour éclairer un monde en perte de repères. Fondé en Australie, où son modèle original a pu faire ses preuves, le titre a été lancé en France en 2015. L’augmentation rapide de son audience – dix millions de lecteurs par mois aujourd’hui – donne à penser qu'il répond à une vraie attente.

>> En savoir +

Séminaire Aventures industrielles

Jeudi 20 juin 2019


Luc LESÉNÉCAL

 Le tricot de corps Saint James à la conquête des océans

Luc LESÉNÉCAL, Président de Tricots Saint James

Au milieu du XIXe siècle, aux abords du Mont-Saint-Michel, des maraîchers-pêcheurs, vêtus curieusement, partent en mer. Leur tenue toute particulière, un vêtement long et épais que les Anglais appelleront le chandail, ressemble à une chemise de nuit. Cette tenue si caractéristique évolue au fil des ans pour devenir un symbole vestimentaire adopté par la marine nationale française : la marinière blanche aux rayures bleues. Dans les années 1980, la petite tricoterie Saint James s’ouvre à l’international. Pionnière à l’export, elle s’attaque tout d’abord à Tokyo. Des boutiques fleurissent par la suite à New York, Séoul et, bien évidemment, au Mont-Saint-Michel. Derrière ces rayures, se cachent 120 ans d’histoire et de savoir-faire. Un savoir-faire si éprouvé que la marinière Saint James ne s’achète qu’une fois, pour toute une vie.

>> En savoir +

Séminaire Management de l'innovation

Mercredi 26 juin 2019


Thierry WEIL Anne-Sophie DUBEY
Martin RICHER

 Autonomie, responsabilité, subsidiarité : peut-on libérer les énergies dans les entreprises ?

Thierry WEIL, Chaire Futurs de l’industrie et du travail, MINES ParisTech

Anne-Sophie DUBEY, Chaire Futurs de l’industrie et du travail, MINES ParisTech

Martin RICHER, Fondateur de Management & RSE

Avec des motivations diverses et selon des modalités variées, des entreprises décident de mettre en place plus de subsidiarité : faire prendre les décisions au plus près du terrain, renforcer le pouvoir de chaque collaborateur d’agir sur le contenu de son travail, de délibérer sur les objectifs et l’organisation de son service, voire sur ceux de l’entreprise. Pour que cette innovation managériale ne déçoive pas, elle ne peut se borner à un simple lâcher-prise, certes nécessaire, du dirigeant. Afin de dépasser les prescriptions simplistes, une équipe de MINES ParisTech a fédéré de nombreux observateurs de ces transformations et a enquêté en profondeur dans des organisations très diverses. Elle nous présente ici ses premiers résultats.

>> En savoir +

Pour en savoir plus sur les activités de l'École de Paris, consultez notre site web (www.ecole.org)
ou contactez-nous au 01 42 79 40 80

 Nos dernières parutions

Le journal de l'École de Paris n°116


 Avec 5 articles autour du thème Le chef et ses troupes

 Tous intouchables, lorsque la fragilité invite à la fraternité

Laurent de CHERISEY

Chaque année, en France, dix mille personnes survivent à un accident grave de la route, du sport ou vasculaire cérébral. Après des mois de coma, avec des handicaps acquis, leur existence est bouleversée. Dans une société fondée sur l’efficacité, quel est le sens de ces vies sauvées mais fragiles ? Avec un groupe associant personnes handicapées et valides, Laurent de Cherisey, ancien chef d’entreprise, a orchestré une innovation sociale fondée sur le vivre ensemble : partager un repas, discuter, construire des liens d’amitié... Dans le cadre de l’association Simon de Cyrène, il a fondé une communauté de vie (une soixantaine de logements en centre-ville à Vanves) où personnes handicapées et valides vivent en colocation. Le succès est tel que l’association, liée au film Intouchables, essaime ce modèle d’habitat partagé dans dix villes en France. Pour Laurent de Cherisey, la société est forte de la place qu’elle donne aux plus fragiles.

>> En savoir +

 Innover et réussir ensemble, les leçons de l'aventure Tefal

Paul RIVIER

Autodidacte‚ rêveur impénitent de produits simples et conviviaux‚ les pieds sur terre et la tête dans les nuages‚ Paul Rivier est indissociable de l’aventure et du développement de Tefal. Ayant commencé dans l’industrie au plus bas de l’échelle‚ il a pu voir qu’il n’y avait pas forcément de grandes différences entre une personne hautement qualifiée et une personne de qualification dite réduite‚ et que l’important est d’œuvrer pour que les défis soient partagés entre tous. Ayant consacré l’essentiel de son temps à mener des stratégies d’innovation‚ il a découvert les vertus des démarches associant tous les acteurs‚ y compris ceux appelés exécutants. Il s’est donc attaché à écouter les points de vue de tous pour instruire les choix‚ puis à faire partager à tous les options retenues. Il a ainsi mis au point une manière de faire pas toujours comprise par certains autres patrons, car iconoclaste‚ mais d’une étonnante efficacité‚ et qui s’est traduite par la création, chez Tefal, de deux mille emplois sur la période.

>> En savoir +

 Pantin, le nouveau Brooklyn ?

Bertrand KERN

Trois mois après son élection comme maire de Pantin en 2001, Bertrand Kern ne peut que constater la fermeture des Grands Moulins, qui met le point final à un processus de désindustrialisation entamé vingt ans auparavant. Pantin, cité artisanale et industrielle, se cherche un avenir. Une décennie après, le New York Times et plusieurs journaux français commencent à parler de Pantin comme d’un nouveau Brooklyn, en référence à l’installation de la galerie new-yorkaise Thaddaeus Ropac, à la suite de la venue d’Hermès, de Chanel, du pôle de formation aux métiers de la création La Fabrique et de la trentaine d’artisans d’art qui se sont regroupés dans le quartier des Quatre-Chemins. Cette dynamique a été impulsée par une démarche pragmatique du maire, premier ambassadeur de Pantin, pour vanter les nombreux atouts de la ville. Si les premières mutations ont été accidentelles, des synergies commencent à se faire jour entre ces différents acteurs de l’art, de l’artisanat et de la création.

>> En savoir +

 La brillante trajectoire de la "comète" Converteam

Florent BATTISTELLA

En 2004‚ une équipe se forme au sein de la division Power Conversion‚ filiale d’Alstom. En 2005‚ Patrick Kron donne son feu vert au processus de spin-off de la division‚ ce qui était l’objectif de l’équipe en rejoignant Alstom. Plusieurs dizaines de tentatives de cession avaient avorté dans le passé‚ mais le premier road show génère des offres sérieuses‚ et c’est Barclays Private Equity qui l’emporte. De 2005 à 2009 une transformation de la compagnie‚ fondée sur des valeurs fortes‚ se réalise à vive allure. Les progrès sont tels qu’un second processus de vente est lancé en 2009. Ce deuxième LBO s’opère avec Barclays Private Equity‚ LBO France et les managers. L’équipe se focalise sur deux enjeux‚ l’internationalisation et la R&D‚ et sort renforcée de la crise économique. General Electric la rachète en 2011 pour environ trois milliards de dollars. L’équipe a maintenant pour objectif de mettre cette expérience humaine extraordinaire au profit de plus petits projets.

>> En savoir +

 Sans Pina... vie et survie d'une troupe

Dominique MERCY

C’était sa compagnie. Chaque danseur, chaque danseuse était là pour elle. Son travail était basé sur la personnalité de chacun d’entre eux, et elle les invitait à livrer une partie d’eux-mêmes pour créer les rôles qu’ils interprétaient. Pina Bausch, les danseurs de sa compagnie et les pièces de son répertoire s’entremêlaient inextricablement. La compagnie était son œuvre. Après le choc de sa disparition soudaine en 2009, c’est à Dominique Mercy et Robert Sturm qu’échoit la direction du Tanztheater Wuppertal. Pendant quatre ans, ils gèrent la transition malgré les tensions qui émergent dans cette troupe désorientée, privée de sa créatrice. La compagnie se sent dépositaire d’un héritage qu’elle continue d’entretenir, le répertoire. Mais après le temps du deuil vient celui de la renaissance et se pose inévitablement la question de la création. Une étape que la troupe semble être prête à franchir…

>> En savoir +

Comptes rendus

 Comment un équipementier français organise ses activités en Chine : l’expérience de Valeo

Édouard de PIREY, Vice-président du groupe de produits Systèmes d’électrification, Valeo

La Chine va vite, très vite. Usine du monde il y a deux décennies, elle est désormais une source majeure d’innovation, en particulier en matière d’intelligence artificielle, et elle bénéficie d’un marché intérieur en pleine expansion. Pour Valeo, équipementier mondialement reconnu pour ses technologies et présent en Chine depuis plus de vingt ans, le challenge est dorénavant de répondre aux exigences croissantes des constructeurs automobiles locaux, tout en s’intégrant aux nouvelles ambitions globales de l’empire du Milieu. Être chinois en Chine tout en restant un groupe international, développer localement des produits répondant aux exigences internationales les plus élevées, faire confiance et développer les compétences locales, tels sont les défis relevés aujourd’hui avec succès par Valeo Chine et ses équipes.

>> Lire la suite

 Des technologies au service de l’homme : un défi mutualiste ?

Virginie FEMERY, Directrice de la santé et de la prévention du groupe VYV et directrice générale de Vivoptim Solutions

Le numérique contribuera-t-il à révolutionner la prévention en santé ? C’est en tout cas le pari du groupe VYV, premier acteur de l’assurance santé et premier opérateur national de services de soins et d’accompagnement, fruit du rapprochement des groupes mutualistes MGEN, Harmonie et Istya. À travers son programme de prévention Vivoptim, il démontre que la technologie digitale, loin d’être déshumanisée, peut prodiguer un accompagnement efficace et personnalisé à des malades souffrant de pathologies chroniques ou présentant des risques cardiovasculaires. Plus encore – et c’est peut-être là une autre révolution –, il démontre, chiffres à l’appui, que cet effort de prévention a des effets sur la maîtrise des dépenses de santé. Le bénéfice en va à l’ensemble de la société. Peut-on y voir une approche mutualiste du numérique ?

>> Lire la suite

 De la nage du dauphin à la pompe cardiaque

Erik GUILLEMIN, PDG et fondateur de AMS R&D

En étudiant la nage du dauphin et le mouvement ondulatoire de sa queue, AMS R&D a mis au point un nouveau concept de pompes biomimétiques. Les performances des pompes Wavera® leur ouvrent un marché dans de nombreux domaines industriels, de l’industrie automobile au nucléaire en passant par la pharmacie, l’aéronautique, l’électronique, etc. Dans le domaine médical, la création en 2011 de la société CorWave SA par l’incubateur MD Start et AMS R&D, grâce à l’apport d’une licence exclusive de la technologie Wavera®, a permis le développement de pompes d’assistance cardiaque qui n’endommagent pas les cellules sanguines et peuvent s’adapter aux variations du rythme du coeur en fonction de l’activité du patient. CorWave, qui a déjà levé 35 millions d’euros, sert de vitrine et de locomotive aux opérations que prépare AMS R&D dans d’autres secteurs industriels.

>> Lire la suite

 Science & Nature, l'entreprise qui s'est donné une mission

Olivier GUILBAUD, Président du Laboratoire Science & Nature

Au coeur des Deux-Sèvres se niche, sur 92 hectares, le domaine naturel de la marque Body Nature, sur lequel se déploient fleurs et plantes aux nombreuses propriétés, cultivées selon les principes de l’agriculture biodynamique. Ces actifs sont ensuite transformés au sein du laboratoire de recherche et développement en produits d’entretien et en cosmétiques bios, élaborés selon les normes écologiques les plus strictes, dans un environnement lui-même de haute qualité environnementale. PME familiale désormais dirigée par les deux fils du couple fondateur, le Laboratoire Science & Nature défend depuis son origine, en 1972, des valeurs de respect de la nature et de ses écosystèmes. Celles-ci sont formalisées dans une charte propre à l’entreprise, Au-delà du bio. Via sa fondation d’entreprise et son réseau de conseillères en vente à domicile, elle diffuse auprès de ses clients, de ses salariés et du grand public sa conviction que l’avenir de l’espèce humaine passe par une compréhension intime de la nature avec laquelle elle forme un tout.

>> Lire la suite

Rappel : Votre login et mot de passe vous permettent de télécharger tous les comptes rendus de notre site !

 Pour vous inscrire aux rencontres (dans la limite des places disponibles) et connaître les frais de participation, commander les parutions ou s'abonner au Journal
contactez Mathieu Degoul au 01 42 79 40 85 ou envoyez un mail à contact@ecole.org

 Si vous souhaitez vous désabonner à cette lettre, répondez à cet email en notant la mention "Désabonnement"
dans le champ de l'objet. Merci.