Si ce message ne s'affiche pas correctement, cliquez ici

La lettre n°187

Novembre 2019


L'École de Paris vous invite à lire :

De la clôture à l'esprit libre
La transformation de l'entreprise Lippi

Élisabeth Bourguinat




Presses des Mines - 2019
ISBN : 978-2-35671-574-6
20 euros

En 2008, alors que Frédéric et Julien Lippi viennent de reprendre les rênes de l’entreprise familiale de fabrication de clôtures, celle-ci est frappée de plein fouet par la crise. Les deux frères comprennent qu’ils devront revoir de fond en comble son modèle économique et managérial s’ils veulent tenter de lui assurer un avenir. La transformation qu’ils initient va toucher tous les aspects de l’entreprise....

L’ampleur de la métamorphose est telle, que ce livre pourrait s’apparenter à un manuel de management, à une différence près : l’humilité des deux dirigeants. Frédéric et Julien Lippi ne dissimulent aucun des obstacles, conflits, doutes auxquels ils ont été confrontés, et minimisent leur rôle par rapport à celui joué par l’ensemble des salariés dans la transformation de l’entreprise.

>> Consulter le site de l'éditeur


Cet ouvrage fera l'objet d'une séance du séminaire Vie des affaires le vendredi 15 novembre, avec Frédéric et Julien Lippi
et Élisabeth Bourguinat : Écrire une histoire vraie de l'entreprise



 Les rencontres de novembre

Séminaire Économie et sens

Mercredi 6 novembre 2019, 9h00 - 11h30


Paul MALASSIGNÉ

 Comment des pompiers réinventent l'économie des uniformes

Paul MALASSIGNÉ, service départemental d’incendie et de secours
de l’Indre (SDIS36)

Le commandant Paul Malassigné est gêné d’apprendre que les tenues de pompiers remplacées par de nouvelles seront enfouies en grand nombre, alors qu’elles sont constituées de fibres aux propriétés remarquables. Il obtient l’accord de sa hiérarchie pour imaginer, pendant son temps libre, un nouvel usage des tenues déclassées. Après un travail acharné et une coopération avec une entreprise de l’ESS pour collecter des tenues ainsi qu’avec un industriel du recyclage pour fabriquer des plaques isolantes et phoniques, il équipe cinq casernes en matériau isolant de très haute qualité. Il s’attache maintenant à ce que le succès de ce “démonstrateur” débouche sur le développement d’une filière visant des marchés à haute valeur ajoutée : il pense à l’aéronautique, au ferroviaire, à la construction navale et il rêve aux fusées… Ce projet est le coup de cœur du Grand Prix des Bonnes Nouvelles des Territoires 2019.

Séance organisée en collaboration avec le Collège des Bernardins.

>> En savoir +

Séminaire Création

Mercredi 13 novembre 2019, 8h45 - 11h00

Jour et horaires inhabituels


Marie BROCCA

 Renouveler les imaginaires :
les liens fertiles de l’art avec la science et l’industrie

Marie BROCCA, responsable des partenariats à l’Atelier Arts Sciences

En 2007, à Grenoble, une initiative novatrice naît de deux préoccupations : celle de la direction de l’innovation du CEA qui doit trouver des moyens d’intégrer le besoin utilisateur dans son action, et celle du directeur de l’Hexagone Scène Nationale pour qui les artistes doivent s’approprier les nouveaux objets et enjeux au cœur de l’ébullition scientifique et technologique. L’Atelier Arts Sciences expérimentera ainsi le croisement entre scientifiques et artistes et se structurera autour de la question du renouvellement des imaginaires. Douze ans plus tard, dynamiser l’imagination est un enjeu dans beaucoup de secteurs et le recours à l’art souvent envisagé. L’expérience unique et avant-gardiste de l’Atelier Arts Sciences lui donne une compréhension aiguë de ces enjeux et des manières dont un artiste, par son questionnement de l’usage, sa quête de sens, son besoin de mettre en scène et de poétiser, peut contribuer à ouvrir de nouveaux chemins aux entreprises et à la société.

>> En savoir +

Séminaire Vie des affaires

Vendredi 15 novembre 2019, 9h30 - 12h00


Frédéric LIPPI Julien LIPPI Élisabeth BOURGUINAT

 Écrire une histoire vraie de l'entreprise

Frédéric et Julien LIPPI, dirigeants de LIPPI

Élisabeth BOURGUINAT, auteure de De la clôture à l'esprit libre

En quinze ans, l’entreprise Lippi a changé de dirigeants, réorganisé ses ateliers, numérisé sa gestion, révolutionné son management, redéfini sa stratégie, réinventé sa marque, construit une nouvelle offre, donné un nouveau souffle à ses commerciaux et créé un réseau de concessionnaires. En 2017, Frédéric et Julien Lippi proposent à Élisabeth Bourguinat de raconter l’histoire de cette transformation radicale. Ils auraient pu être tentés de lui demander d’écrire un conte de fées. Ils ont souhaité, au contraire, que ce soit l’occasion de partager leur expérience sans occulter les doutes, les conflits et les échecs qui l’ont émaillée, et surtout sans donner de leçons, et ont laissé à Élisabeth Bourguinat une grande liberté dans son travail d’investigation et d’écriture. Il en résulte un livre d’un genre nouveau et très inspirant. Comment a été vécue cette aventure qui entrait dans la vie intime, et même familiale, de l’entreprise, et qu’en attendent maintenant dirigeants et salariés ?

>> En savoir +

Les Grand débat
École de Paris-ENGIE

Mardi 19 novembre 2019, 17h30 - 19h30


Christophe DESHAYES Marc FONTAINE Thierry TROUVÉ

 Plateformes numériques industrielles :
une révolution qui ne dit pas son nom ?

Christophe DESHAYES, animateur du séminaire Transformations numériques, chercheur en résidence de l’École de Paris du management

Marc FONTAINE, Digital Transformation Officer, Airbus

Thierry TROUVÉ, directeur général, GRTgaz

Le succès des GAFA, BATX, NATU a longtemps fasciné. Aujourd’hui, la domination qu’exercent ces plateformes digitales sur les marchés grand public (B2C) inquiète au point que certains réclament leur démantèlement pur et simple, y compris aux États-Unis. Qu’en est-il des secteurs industriels, ou B2B, traditionnellement moins couverts par la presse ?  La “plateformisation” des entreprises y est-elle aussi prônée comme la stratégie naturelle pour les grands groupes ? La notion d’écosystème, qui semble vouloir remplacer celle de filière industrielle, souligne un abaissement de toutes les formes de frontières. La production, la commercialisation et même l’innovation seraient collaboratives. Est-ce synonyme d’une meilleure performance, d’une meilleure utilisation des ressources existantes, d’une meilleure répartition de la richesse entre les acteurs ? Doit-on craindre l’immixtion des grands acteurs du numérique ? Ce quatrième Grand débat éclairera, à partir de trois témoignages, comment se vivent et se mènent ces transformations dans une dynamique concurrentielle exacerbée.

Débat animé par
Michel BERRY, fondateur de l'École de Paris du management.
Séance organisée en partenariat avec ENGIE University.

>> En savoir +

Séminaire Management de l'innovation

Mercredi 20 novembre 2019, 8h45 - 10h45


Marc VAN PETEGHEM

 Oceanwings, une contribution à la décarbonation
du transport maritime

Marc VAN PETEGHEM, architecte naval, associé fondateur
de l’agence VPLP

Marc Van Peteghem, référence dans la conception des bateaux multicoques de croisière ou de compétition, crée en 2005 Watever, une ONG qui aide les populations des rivages du Bangladesh en soutenant la construction navale locale (notamment d’un catamaran ambulance), la formation, le développement de l’usage de biomatériaux comme le jute ou le bambou. En 2013, il cofonde The Sustainable Design School, pour mettre l’homme au centre de solutions innovantes pour un développement soutenable. Marc Van Peteghem cherche notamment à appliquer des technologies développées pour les bateaux de compétition à la décarbonation du transport maritime, qui traite 90 % du commerce international. Partant du principe aérodynamique que son agence a utilisé pour concevoir le trimaran Oracle, vainqueur en 2010 de la coupe de l’America avec une aile de 68 mètres d’envergure, il développe Oceanwings. Cette aile affalable automatisée permet de réaliser 10 à 40 % d’économie d’énergie et de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

>> En savoir +

Séminaire Transformations numériques

Lundi 25 novembre 2019, 17h30 - 19h30

Séance initialement prévue le 18 novembre


Marc RENNARD

 Le succès d’Orange Money en Afrique,
source d’inspiration pour la banque mobile en Europe ?

Marc RENNARD, président, Orange Digital Ventures

L’innovation digitale ne se réduit pas au développement des gadgets grand public mis en scène à Las Vegas. Certaines innovations inédites se développent dans des pays prétendus en retard où elles séduisent des dizaines de millions d’utilisateurs. Ces innovations inattendues sont souvent simples, voire rustiques (low tech), fiables et peu onéreuses, développées avec agilité, frugalité et parfois dans une grande discrétion, y compris au sein du groupe dans lequel elles émergent. Le succès venu, il leur arrive d’inspirer les pays plus matures dans un processus que l’on pourrait qualifier de reverse innovation. L’aventure d’Orange Money, qui a su attirer plus de 43 millions de clients, a largement contribué au décuplement de sa clientèle en Afrique (120 millions de clients) et a inspiré plus récemment le Groupe dans le développement de ses services bancaires mobiles en Europe. Sera-t-elle suivie par d’autres succès de ce type ?

>> En savoir +

Séminaire Aventures industrielles

Mardi 26 novembre 2019, 17h30 - 19h30

Jour et horaires inhabituels


Pierre-Olivier BRIAL

 Manutan, du catalogue papier à Savin’Side :
la relation humaine au cœur de la transformation digitale

Pierre-Olivier BRIAL, directeur général délégué de Manutan

Créée en 1966, Manutan a été une des premières entreprises à vendre par catalogue en B to B. Plusieurs grandes phases ont marqué l’expansion de la société, dont l’internationalisation dans les années 1980 et 1990, le développement des gammes de produits et l’e-commerce en 2001. Au début de cette décennie, sous l’effet de la digitalisation des achats, elle a été confrontée à une nouvelle concurrence remettant profondément en cause sa proposition de valeur. Elle s’est alors lancée dans une vaste transformation, avec comme ligne directrice de mettre la relation humaine au cœur de son projet et de créer ainsi des solutions digitales au service de ses collaborateurs, fournisseurs et clients. La solution Savin’Side, qui, en alliant conseil humain et technologie, offre aux acheteurs une vision nouvelle et transparente sur ses consommations, illustre cette transformation et l’ambition de l’entreprise de mettre  « la responsabilité et la sincérité au cœur de la relation ».

Séminaire organisé avec l'appui de l'UIMM et de la Fabrique de l'industrie.

>> En savoir +

 Vous pouvez déjà noter

Séminaire Économie et sens

Mercredi 4 décembre 2019, 9h00 - 11h30


 Faire de La Poste le leader des services de proximité humaine

Muriel BARNÉOUD, directrice de l’Engagement sociétal du Groupe La Poste

La Poste n'est pas épargnée par la digitalisation massive, l'émergence d’acteurs économiques hyperpuissants, la crise climatique, le vieillissement de la population, la quête de sens, etc. Dans ce contexte, elle fait le choix de se réinventer pour devenir l'entreprise leader des services de proximité humaine. C’est ainsi qu'elle s’engage concrètement dans les territoires pour permettre à chacun de vivre bien où qu’il se trouve, contribuer au dynamisme de l’économie locale et être un partenaire de référence des acteurs de l’économie sociale et solidaire…

Séance organisée en collaboration avec le Collège des Bernardins
et Le RAMEAU.

>> En savoir +

Séminaire Transformations numériques

Lundi 9 décembre 2019, 17h30 - 19h30


 Le voyage fantastique au cœur de la gare de demain

Laurent PAPIERNIK, Chief Data Officer, SNCF Gares & connexions

Identifiées dans l’inconscient collectif par leur empreinte architecturale, les gares sont le symbole de la révolution industrielle triomphante. Pourtant, elles ne cessent de se transformer et de s’adapter aux nouvelles attentes. Elles sont bien entendu un élément crucial du système ferroviaire, mais également un lieu de vie avec des commerces plus nombreux et plus accueillants. Elles sont, en outre, appelées à devenir un élément central et structurant de la ville intelligente de demain…

>> En savoir +

Pour en savoir plus sur les activités de l'École de Paris, consultez notre site web (www.ecole.org)
ou contactez-nous au 01 42 79 40 80

 Événement partenaire

Quatrième séance du cycle de séminaires de
l'Observatoire des Territoires d'industrie


jeudi 14 novembre 2019, 16h00 - 18h00

au siège du port de Marseille
23, place de la Joliette - 13002 Marseille

 Le port de Marseille-Fos
s'engage en faveur de la transition énergétique

avec Stéphane REICHE, délégué général du port de Marseille-Fos
Béatrice ALIPHAT, (à confirmer) déléguée à l’Industrie et aux Réseaux d'énergie à la métropole Aix-Marseille-Provence

La baisse structurelle des trafics maritimes liés au pétrole et au charbon encourage le port de Marseille-Fos, premier port de France, à diversifier ses sources de revenus et mieux valoriser son foncier, aussi grand que Paris intra-muros. Le port s'affirme aujourd’hui comme un acteur incontournable des énergies renouvelables (photovoltaïque, hydrogène, éolien onshore et offshore flottant, thalassothermie, etc.) et de l'économie circulaire (plateforme PIICTO). De façon pionnière en Europe, le port a investi avec la compagnie maritime "La Méridionale" pour rendre opérationnelle depuis 2017 la connexion électrique des navires à quai. Ce dispositif sera généralisé progressivement au cours des prochaines années, tandis que les solutions d'avitaillement au gaz naturel liquéfié (GNL) se mettent en place également. La montée en puissance d'actions en faveur du climat et de la qualité de l’air renforce l’attractivité économique du port et, in fine, la compétitivité des entreprises déjà implantées sur la Zone Industrialo-Portuaire et celle des nouvelles venues, toujours les bienvenues.

Séminaire disponible en visioconférence (le lien vous sera envoyé une fois votre inscription validée).

Le nombre de places étant limité, l'inscription est obligatoire via ce lien.

>> En savoir plus sur l'Observatoire des Territoires d'industrie

 Nos dernières parutions

Comptes rendus

 Quand la Chine structure le nouvel écosystème mondial
des technologies vertes

Joël RUET, chercheur au CNRS (Centre d’Économie de l’Université
Paris Nord et CRG de l’École polytechnique), président fondateur
de The Bridge Tank

La percée chinoise dans les technologies environnementales est le fruit d’une stratégie d’État systémique, fondée sur des outils complémentaires : une politique scientifique d’intégration technologique ; des politiques industrielles pour attirer et développer les technologies choisies par l’État ; des réglementations régulièrement révisées pour fixer durablement les entreprises étrangères tout en sinisant progressivement l’écosystème ;
une diplomatie économique et une finance verte pour asseoir un avantage compétitif mondial…

>> Lire la suite

 Que retenir de l’aventure de Nokia dans les mobiles ?

Yves DOZ, professeur titulaire de la chaire Solvay d’innovation technologique à l’INSEAD

En une douzaine d’années, Nokia a connu une ascension éclatante, suivie d’un effondrement tragique. Ses dirigeants surent saisir l’opportunité du développement des communications mobiles et mettre en place une chaîne de création de valeur capable de grandir très rapidement. Cependant, l’analyse des décisions prises entre 2003 et 2008 illustre comment des dimensions organisationnelles, relationnelles et émotionnelles se sont combinées pour condamner Nokia. L’entreprise sera ensuite incapable de faire face à ses nouveaux concurrents…

>> Lire la suite

 HOME CONCEPT :
repenser la production et la vente de logements

Gilles CABRIDAIN, PDG de HOME CONCEPT SA

Marie-Odile CABRIDAIN, PDG de HOME CONCEPT FRANCE

En 2001, à partir de rien et en pleine folie Internet, Gilles et Marie-Odile Cabridain font le pari de créer un nouvel acteur de la construction immobilière. Ils étaient convaincus qu’on pouvait faire mieux et moins cher que les grands promoteurs en prenant la maîtrise complète des opérations de construction ou de rénovation, depuis la conception jusqu’à la réalisation, la livraison et l’après-vente. Ils sont parvenus à se faire une place malgré l’enfer normatif, bureaucratique et règlementaire qui étouffe les nouveaux entrants.

>> Lire la suite

 L'étonnante saga de l'entreprise Caddie

Pascal ESPOSITO, directeur commercial et marketing,
Ateliers Réunis Caddie

Jérôme KOCHER, responsable du pôle numérique et print,
Ateliers Réunis Caddie

Esprit curieux et visionnaire, Raymond Joseph découvre aux États-Unis les prémisses du commerce en libre-service et a l’idée d’utiliser le savoir-faire de son entreprise, Les Ateliers Réunis, pour fabriquer des chariots qu’il baptise caddies. En 1957, il dépose le nom et ses variantes dans le monde entier. L'entreprise connaît divers déboires, mais forte de sa marque
et de la qualité de ses produits, elle se relève suite à son rachat par Stéphane Dedieu, associé à deux partenaires industriels, et double
son chiffre d’affaire.

>> Lire la suite

 L’ouverture à l’autre, source d’énergie :
la naissance du groupe Relier et Inspirer

Ségolène DELAHALLE et Arnaud FIMAT, fondateurs de Relier et Inspirer

Des salariés clôturant le potager d’un foyer de personnes en grande précarité, une directrice des ressources humaines interpelée par un compagnon d’Emmaüs sur son expérience du bonheur, un banquier repeignant des plinthes en binôme avec un jeune en insertion… Ces rencontres surréalistes sont nées d’expériences du réel concoctées à l’adresse d’entreprises repliées sur elles-mêmes. La surprise d’abord, l’émotion ensuite, la réflexion enfin sur des éléments de langage qui ne servent souvent qu’à rédiger des rapports de RSE sans âme.

>> Lire la suite

 L'intrapreneuriat, dépasser le mythe du héros

Rémi MANIAK et Thierry RAYNA, professeurs de management
de l'innovation à l'École polytechnique

Valentine GEORGET, doctorante au Centre de recherche en gestion
de l’École polytechnique (i3-CRG)

Si, dans les Comic Books, un quidam peut se transformer en super-héros pour sauver le monde, il n’est pas si simple de transformer un salarié,
si imaginatif soit-il, en homme providentiel. C’est pourtant ce que laisse accroire un mythe managérial tenace, celui de l’intrapreneur solitaire, dont l’éclair de génie illuminerait la voie royale de l’innovation et de la rupture avec un terne passé. C’est sans doute une jolie fable, mais, derrière leurs discours bien formatés, toutes les entreprises ne s’en laissent pas
si facilement conter !

>> Lire la suite

Rappel : Votre login et mot de passe vous permettent de télécharger tous les comptes rendus de notre site !

 Pour vous inscrire aux rencontres (dans la limite des places disponibles) et connaître les frais de participation, commander les parutions ou s'abonner au Journal
contactez Mathieu Degoul au 01 42 79 40 85 ou envoyez un mail à contact@ecole.org

 cliquez ici pour vous désabonner.