Crise et engagement des hommes


Default speaker image

Bertrand MARTIN

PDG de New Sulzer Diesel

Seminar Crisis and change | Friday April 21, 1995

En 1984, le Groupe Sulzer cherche à sauver sa filiale française la CCM Sulzer dont les pertes s'alourdissent. Le licenciement de 20 % du personnel fait partie des mesures drastiques envisagées. Le climat social est déprimé. Avant de définir son plan d'action, B. MARTIN, nouveau Président, invite chacun, quel que soit son statut, à exprimer son point de vue. L'espoir renaît. Des groupes de travail se constituent par affinité. Devant l'ensemble du personnel, les groupes échangent leurs propositions en présence du Président, et celui-ci s'engage à en soutenir la réalisation, tant le consensus semble évident. C'est l'euphorie. Le succès sera au rendez-vous. Quelles ont été les conditions de cette réussite? Comment ont réagi les différents acteurs ? Qu'en est-il en 1995?

The entire article was written by:

Lucien CLAES